Aller directement au contenu

La Bourgogne-Franche-Comté, des réponses aux défis alimentaires de demain

En Bourgogne-Franche-Comté, les savoir-faire régionaux reposent sur un tissu industriel aux compétences complémentaires et une recherche scientifique en pointe. Calquées sur les besoins du marché, les formations génèrent une main d’œuvre qualifiée et adaptée aux demandes des industriels. Un écosystème tourné vers l’avenir qui contribue à faire de la Bourgogne-Franche-Comté, une région capable de répondre aux enjeux alimentaires de …

La Bourgogne-Franche-Comté, des réponses aux défis alimentaires de demain
Avec son écosystème tourné vers l’avenir, la Bourgogne-Franche-Comté est une région capable de répondre aux enjeux alimentaires de demain dans quatre domaines d’expertise à savoir : l’agriculture, les process, machines et emballages, la viticulture, viniculture et spiritueux, l’agroalimentaire et la gastronomie.

En Bourgogne-Franche-Comté, les savoir-faire régionaux reposent sur un tissu industriel aux compétences complémentaires et une recherche scientifique en pointe. Calquées sur les besoins du marché, les formations génèrent une main d’œuvre qualifiée et adaptée aux demandes des industriels.

Un écosystème tourné vers l’avenir qui contribue à faire de la Bourgogne-Franche-Comté, une région capable de répondre aux enjeux alimentaires de demain dans quatre domaines d’expertise à savoir : l’agriculture, les process, machines et emballages, la viticulture, viniculture et spiritueux, l’agroalimentaire et la gastronomie.

Parmi les chiffres clés de la filière, la Bourgogne-Franche-Comté est la première région en vinification, la 2e région en fabrication de fromages et 53% de ses sols sont dédiés à l’agriculture. Elle représente 1 500 entreprises et 28 000 exploitations agricoles.

Dans le secteur de la Recherche, la Bourgogne-Franche-Comté abrite 12 500 scientifiques et trois plateformes technologiques. Forte de ses 60 lycées agricoles et 6 écoles formant des ingénieurs côté Formation, elle est également présente dans l’Accompagnement avec un cluster international dédié, le Vitagora et quatre partenaires dédiés.

Les laboratoires de l’Université et du centre INRAE de Bourgogne-Franche-Comté, d’AgroSup Dijon et du CNRS travaillent sur les interactions entre les micro-organismes et le sol, les procédés agro-écologiques pour limiter les intrants chimiques, les procédés de transformation et la perception de la qualité des aliments par les consommateurs et l’adéquation de ces aliments à leurs attentes.

UMR PAM, Procédés Alimentaires et Microbiologiques

Acteur majeur du progrès scientifique et technologique dans le domaine des aliments et du vin. L’UMR PAM a pour objectif de comprendre les phénomènes physiques, chimiques et biologiques qui déterminent la qualité des aliments pour développer de nouveaux aliments et de nouveaux procédés alimentaires.

– Plateforme Prédéveloppement en Biotechnologie, Fermentation en milieux solide et liquide, Optimisation des procédés de culture de cellules animales et humaines.

UMR CSGA, Centre des sciences du goût et de l’alimentation

Structure de recherche unique, le CSGA s’inscrit dans l’étude du comportement alimentaire, de sa régulation et des conséquences sur le bien-être et la santé. Objectif : mieux comprendre les mécanismes physicochimiques, biologiques et psychologiques qui sous-tendent les perceptions sensorielles et le comportement alimentaire tout au long de la vie.

– Plateforme ChemoSens : Plateforme analytique et sensorielle ; Plateforme de développement de méthodes et d’outils originaux servant à la caractérisation physico-chimique et organoleptique des aliments ; Plateforme certifiée ISO9001, labellisée IBiSA, en préfiguration pour intégrer la feuille de route nationale des infrastructures de recherche.

UMR AGROÉCOLOGIE, Développement durable 

L’UMR Agroécologie a pour objectif de faire converger agronomie et écologie, d’assurer une production agricole de qualité et en quantité suffisante, de réduire l’utilisation d’intrants et de proposer des systèmes agricoles innovants, qui respectent et valorisent la biodiversité et l’environnement.

Ses moyens :

– Plateforme Génosol : Structure unique en Europe. Centre national de ressources génétiques des sols naturels et agricoles afin de conserver les ressources génétiques comme l’ADN et de pouvoir les mettre à disposition de la communauté scientifique ; Plateforme technique de caractérisation moléculaire du métagénome microbien ; Système d’Information sur la diversité microbienne des sols et de l’environnement

– Plateforme de phénotypage haut débit : Production et caractérisation du matériel végétal en conditions contrôlées ; Développement de techniques innovantes et automatisées pour la morphométrie haut débit d’un large effectif d’unités biologiques et de leurs interactions.

Institut français de la vigne et du vin, recherche et innovation au service de la filière vitinicole

L’équipe de Beaune travaille sur la lutte contre le dépérissement de la vigne ; la protection du vignoble et réduction des intrants phytosanitaires… et la microbiologie : sélection des flores d’intérêt œnologique.

Vous avez un projet ? Contactez l’Agence économique régionale de Bourgogne-Franche-Comté!

L’Agence Économique Régionale travaille en étroite collaboration et en adéquation avec les acteurs du développement économique, de l’innovation, de la formation et de l’emploi pour accompagner le maintien et le développement de l’activité économique et de l’emploi sur le territoire; soutenir et développer l’innovation et l’éco-innovation ; appuyer les stratégies de développement économique du territoire et promouvoir l’attractivité économique du territoire.

En savoir davantage sur la filière Alimentation de la Région Bourgogne-Franche-Comté : ICI

Votre contact : Nicolas GRENIER / ngrenier@aer-bfc.com / 06 78 32 56 19

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend