Aller directement au contenu

La Californie « enfreint la loi de l’OMC » en interdisant le foie gras.

Des associations et politiciens californiens étaient parvenus à faire voter en 2004 une loi laissant 7 ans aux producteurs pour trouver une alternative au gavage, alors que le gouverneur n’était autre qu’Arnold Schwarzenegger. Depuis, les années ont passé mais les producteurs n’ont pas trouvé d’autre moyen de produire du foie gras.

Des associations et politiciens californiens étaient parvenus à faire voter en 2004 une loi laissant 7 ans aux producteurs pour trouver une alternative au gavage, alors que le gouverneur n’était autre qu’Arnold Schwarzenegger. Depuis, les années ont passé mais les producteurs n’ont pas trouvé d’autre moyen de produire du foie gras. De fait, la loi est entrée en vigueur et la vente de foie gras est désormais interdite en Californie.

Le seul producteur de l’état a été contraint de mettre la clé sous la porte.

 

En France, les producteurs s’insurgent contre cette décision. Marie-Pierre Pé, la déléguée générale du Comité Interprofessionnel du Foie Gras (CIFOG), a déclaré : « Nous avons demandé lundi un rendez-vous avec le ministre de l’Agriculture, les autres pays de la fédération européenne du foie gras, Hongrie et Bulgarie, ont aussi saisi leur gouvernement pour obtenir une démarche de la Commission européenne auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) car la position de la Californie enfreint la loi de l’OMC ».

Il s’agit essentiellement d’une protestation pour le « principe », car l’exportation de foie gras français vers les Etats-Unis est quasiment nulle « depuis 4 ou 5 ans », selon le CIFOG. Elles privilégient les pays émergents, au sein desquels la consommation progresse plus rapidement.

Il faut dire que les barrières à l’exportation dressées par les Etats-Unis contre le foie gras sont conséquentes et contraignantes : multiplication des contraintes vétérinaires et sanitaires et surtaxation de ce produit.

 

Pour Mme Pé, le préjudice subi est avant tout « un préjudice d’image », car « on ne peut pas laisser dire et faire sans se révolter car nous respections la physiologie de l’animal ».

Le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy (PS), n’a pas hésité à contacter des agences de voyage californiennes ainsi que le gouverneur lui-même pour les inviter à déguster du foie gras et à découvrir « ce qu’est le gavage ».

Le CIFOG, pour sa part, se réjouit de la mobilisation en Californie de « 300 restaurateurs qui se sont constitués en association pour défendre le foie gras ».

 

Martin Malvy s’est indigné : « Quand on élève des veaux aux hormones, quand on cultive des OGM sans savoir les conséquences que cela aura, on ne vient pas donner des leçons sur le gavage » !

 

Au revoir foie gras

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend