Aller directement au contenu

La contractualisation n’est qu’un outil.

Selon Coop de France, la contractualisation ne représente qu’un outil permettant de contrôler la volatilité des matières premières agricoles et elle ne sera efficace que lorsqu’elle sera généralisée à l’ensemble de la filière. Pour la coopération « la gestion de risque est une valeur que les agriculteurs doivent apprendre à mesurer », afin de

Selon Coop de France, la contractualisation ne représente qu’un outil permettant de contrôler la volatilité des matières premières agricoles et elle ne sera efficace que lorsqu’elle sera généralisée à l’ensemble de la filière. Pour la coopération « la gestion de risque est une valeur que les agriculteurs doivent apprendre à mesurer », afin de se réapproprier la construction de leurs marges. Bruno Le Maire, de son côté, s’est rendu à un congrès de la Confédération Paysanne, ce qui n’était pas arrivé à un ministre de l’agriculture depuis 10 ans. Il y a annoncé qu’il ne voulait pas « reculer la date de mise en œuvre des contrats », bien qu’il ait reconnu que ces derniers devaient être modifiés car ils n’étaient pas équitables en l’état. Enfin, il a ajouté qu’il « sera toujours temps après de pouvoir renégocier collectivement les contrats lorsque le droit européen sur la concurrence sera, à la fin de l’année, modifié et permettra aux éleveurs de se regrouper en grands nombres pour négocier collectivement leurs contrats ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend