Aller directement au contenu

La fête du cassoulet s’achève en fanfare.

La ville de Castelnaudary était en liesse entre le 22 et le 28 août 2011. La cause ? La célèbre fête du cassoulet ! Et cette année encore, elle fut un succès, avec plus de 50 000 participants. Mais quels sont les éléments-clés d’une fête du cassoulet réussie ?

La ville de Castelnaudary était en liesse entre le 22 et le 28 août 2011. La cause ? La célèbre fête du cassoulet ! Et cette année encore, elle fut un succès, avec plus de 50 000 participants. Mais quels sont les éléments-clés d’une fête du cassoulet réussie ?

  • Dans un premier temps, bien évidemment, un bon cassoulet. Afin de s’assurer que l’ensemble des cassoulets proposés lors de la fête était de qualité, le comité d’organisation s’est dévoué pour les goûter dès le mois de juillet. Seuls les cassoulets plébiscités par ces experts ont été désignés comme dignes de participer.
  • Ensuite, de bonnes animations. Et l’on peut dire qu’elles étaient au rendez-vous ! Variées, elles étaient destinées à toutes sortes de publics. Les flâneurs gastronomes étaient au marché tandis que les collectionneurs admiraient l’exposition de voitures anciennes. Sans oublier les jeux pour enfants, tous plus originaux les uns que les autres !
  • Enfin, une bonne musique. D’excellents bandas assuraient le show !

Grâce à l’ensemble de ces ingrédients, la fête de la Cité du Cassoulet a été un succès, et ne cesse de croître chaque année. Hier dimanche 28 août 2011, pas moins de 2000 portions de cassoulet ont été servies pendant la soirée de clôture. Et Castelnaudary ne craint pas la concurrence des autres villes audoises : « il se produit environ 22 000 tonnes de cassoulet par an en France, dont 20 500 à Castelnaudary. Qui peut oser nous disputer le titre de capitale mondiale du cassoulet ? », interroge le grand maître M. Malé.

La Maison Escudier, qui a fait du cassoulet son fer de lance depuis 1920, était bien entendu au rendez-vous et présentait fièrement son stand aux visiteurs. Comme les autres fabricants de cassoulet, elle n’aurait raté pour rien au monde la célèbre fête dédiée à ce produit typiquement français de renommée internationale.

Cette édition, en tous cas, n’est probablement pas la dernière. Alors si vous avez manqué le rendez-vous, vous n’aurez qu’à vous rattraper l’année prochaine !

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend