Aller directement au contenu

La FNB publie le premier rapport RSE du label dédié aux grossistes en boissons

Engagée depuis 2015 avec la création d’un Label RSE sectoriel dédié à la profession des distributeurs-grossistes en boissons, la Fédération Nationale des Boissons (FNB) publie son premier rapport. « La FNB  a été l’une des premières fédérations professionnelles à avoir développé un outil d’accompagnement engageant, pragmatique et adapté à toutes les tailles d’entreprises du secteur. Ce rapport est l’occasion de faire le point sur …

La FNB publie le premier rapport RSE du label dédié aux grossistes en boissons
«Nous devons afficher plus clairement les réalisations de la profession, mieux expliquer notre démarche pour inciter les adhérents à s’engager, mais aussi valoriser les bonnes pratiques de chacun pour  faciliter leur essaimage. Nous privilégierons un label fort, crédible et non opposable. Nous souhaitons embarquer chacun dans une démarche de progrès exemplaire être connue, car nous sommes conscients des attentes et de l’urgence », déclare Laure Bomy, directeur général de la FNB. 

Engagée depuis 2015 avec la création d’un Label RSE sectoriel dédié à la profession des distributeurs-grossistes en boissons, la Fédération Nationale des Boissons (FNB) publie son premier rapport. « La FNB  a été l’une des premières fédérations professionnelles à avoir développé un outil d’accompagnement engageant, pragmatique et adapté à toutes les tailles d’entreprises du secteur. Ce rapport est l’occasion de faire le point sur l’engagement RSE des distributeurs-grossistes en boissons », explique Laure Bomy, directeur général de la FNB.

En s’appuyant sur des chiffres clés et sur les témoignages d’entreprises labellisées, le rapport rend compte de l’engagement de tout une filière. Il invite les dirigeants à s’engager activement dans la démarche et, dans une logique de progrès, annonce les pistes d’évolutions du référentiel.

Un label RSE conçu avec et pour les professionnels, grossistes en boissons

Au-delà des 8 entreprises pionnières qui ont initié la démarche dès 2015, ce sont aujourd’hui plus de 50entreprises ou groupes qui sont labellisés. Cette dynamique confirme l’engagement de toute une filière.

«La fédération a fait preuve d’ambition en définissant, dès 2015, un référentiel d’exigences inspiré de la norme ISO 26000, contrôlé annuellement par un organisme extérieur. Nous sommes aujourd’hui très fiers de compter plus d’un tiers de nos sites adhérents labellisés. Leurs dirigeants partagent une volonté commune qui consiste à développer leurs activités dans un cadre durable, respectueux de l’environnement et des hommes », précise Jean-Jacques Mespoulet, Président de la FNB.

Cette dynamique est aussi l’expression d’une reconnaissance du travail porté par la FNB qui élabore et développe ce label RSE avec et pour ses adhérents. Une co-construction qui assure  l’adéquation des exigences du label avec les besoins des entreprises et de l’ensemble des parties prenantes. Le label a été conçu comme un véritable outil d’accompagnement pour les entreprises désireuses de s’engager dans une démarche de progrès continue. Il leur permet d’identifier les actions à mettre en place et les gains à en retirer. Les progressions observées d’une année à l’autre, au travers du système de notation mis en place, en témoignent. Ainsi 79 % des labellisés ont pris des engagements complémentaires aux exigences du label. 93% des labellisés ont observé une augmentation du nombre de clients optant pour leur service de récupération des emballages en verre à usage unique.

2023 : de nouvelles exigences et plus d’accompagnement

Le label a évolué régulièrement et doit désormais devenir une véritable vitrine pour les entreprises engagées. Au regard des attentes exprimées par les différentes parties prenantes lors d’une grande consultation organisée au cours du premier semestre 2022, et des nouvelles exigences législatives et sociétales, la FNB a lancé, en septembre dernier, une vaste transformation de son label. Courant 2023, une nouvelle version sera présentée. Structurée autour de 5 engagements forts, le nouveau référentiel affichera un niveau d’exigences plus élevé et sera accompagné par la création d’une nouvelle plateforme de marque, visant à apporter plus de lisibilité aux performances et engagements de la profession.

«Nous devons afficher plus clairement les réalisations de la profession, mieux expliquer notre démarche pour inciter les adhérents à s’engager, mais aussi valoriser les bonnes pratiques de chacun pour  faciliter leur essaimage. Nous privilégierons un label fort, crédible et non opposable. Nous souhaitons embarquer chacun dans une démarche de progrès exemplaire être connue, car nous sommes conscients des attentes et de l’urgence », déclare Laure Bomy, directeur général de la FNB.

Le rapport est disponible en téléchargement sur le site de la FNB. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend