Aller directement au contenu

La guerre des dosettes.

Alors que la guerre des capsules fait rage, il semblerait que Nespresso ait gagné un coup d’avance. En effet, le discounter suisse Denner a tenté de commercialiser des dosettes compatibles avec les machines élaborées par Nestlé. Une manœuvre qui n’a pas du tout plu au leader du marché.

Alors que la guerre des capsules fait rage, il semblerait que Nespresso ait gagné un coup d’avance. En effet, le discounter suisse Denner a tenté de commercialiser des dosettes compatibles avec les machines élaborées par Nestlé. Une manœuvre qui n’a pas du tout plu au leader du marché. D’autant plus que la filiale du géant suisse de la distribution, Migros, avait osé choisir un slogan qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Georges Clooney : « Denner, quoi d’autre ? ».

Cette guerre a commencé en décembre 2010, lorsque Nestlé a engagé sa première action en justice contre le distributeur. Et a été riche en rebondissements. Le 10 janvier 2011, le tribunal de St-Gall donne raison à Nespresso et oblige Denner à retirer ses capsules de la vente. Le 4 mars, cette injonction est levée ! Le Tribunal fédéral helvétique publie le 28 juin : « le Tribunal fédéral a admis le recours de […] Nestlé SA et de […] Nespresso SA » et « a annulé la décision du 4 mars ». Néanmoins il a « renvoyé la cause du Président du Tribunal de commerce pour [une] nouvelle décision » d’ici deux ou trois mois. Un nouveau rebondissement est donc possible, mais Nestlé a pris de l’avance.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend