Aller directement au contenu

La paille est sujette à toutes les convoitises.

En ce moment, à cause de la sécheresse, la paille devient un produit rare et cher. En effet, alors qu’en période normale une tonne coûte environ 25€, c’est à présent jusqu’à 75€ la tonne qu’elle s’arrache dans les départements les plus touchés par la sécheresse, comme la Dordogne. Les cours s’affolent, mais il n’y a pas que les prix …

En ce moment, à cause de la sécheresse, la paille devient un produit rare et cher. En effet, alors qu’en période normale une tonne coûte environ 25€, c’est à présent jusqu’à 75€ la tonne qu’elle s’arrache dans les départements les plus touchés par la sécheresse, comme la Dordogne. Les cours s’affolent, mais il n’y a pas que les prix qui flambent.

En effet, dans l’Essonne, à Etampes, 300 tonnes de paille sont parties en fumée, au sens littéral du terme. Elles devaient être livrées à des agriculteurs et étaient stockées en attendant dans une ancienne carrière. L’origine criminelle de l’incendie a été établie. 150 tonnes de paille, entreposées au même endroit, avaient connu le même sort lundi 11 juillet 2011 et six adolescents âgés de 15 à 17 ans avaient été interpellés. Les syndicats et les institutions affichent leur désarroi : « c’est l’exaspération et la colère qui dominent en l’absence de toute précaution prise par les services de l’Etat pour éviter ces destructions volontaires », pour Damien Greffin, président de la FDSEA d’Ile-de-France. Même constat pour les Jeunes agriculteurs et la Chambre d’agriculture interdépartementale de la région : « la préfecture a pourtant été prévenue des risques encourus par ce type de stockage, mais rien n’est fait pour les prévenir et assurer que l’opération se déroule correctement ». Des vigiles ont été mis en place suite à l’incendie pour surveiller les 100 tonnes de paille restantes. Une affaire qui n’est pas sans rappeler les 2 000 tonnes de fourrage partis en fumée dans le Tarn.

De leur côté, Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet sont parvenus à obtenir des exonérations de péage pour les camions transportant des fourrages pour les éleveurs victimes de la sécheresse. La SNCF a également autorisé la circulation de trains de paille à prix coûtant. Enfin, la circulation des poids-lourds transportant des fourrages sera facilitée, car l’interdiction de circuler les samedis et veilles de jours fériés à partir de 22h et jusqu’à 22h les dimanches et jours fériés pour les véhicules de plus de 7,5 tonnes a été en partie levée pour ces véhicules. Il sera ainsi possible de les retrouver sur les routes les dimanches 24 juillet, 7, 14, 21 et 28 août 2011. L’armée a également décidé d’intervenir en renfort pour sécuriser les convois de paille.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend