Aller directement au contenu

La proximité au centre de la stratégie des distributeurs.

Le cabinet d’étude, de conseil et d’analyse sectorielle Eurostaf publie une étude sur les nouveaux formats de la grande distribution et les concepts d’avenir. Au centre des préoccupations des clients et donc des distributeurs, de la proximité, toujours plus de services et un but : « transformer les courses contraintes en courses plaisirs ».

Le cabinet d’étude, de conseil et d’analyse sectorielle Eurostaf publie une étude sur les nouveaux formats de la grande distribution et les concepts d’avenir. Au centre des préoccupations des clients et donc des distributeurs, de la proximité, toujours plus de services et un but : « transformer les courses contraintes en courses plaisirs ».

Comme on le voit dans de nombreuses villes, les concepts du commerce de proximité sont en pleine mutation. Les enseignes de distribution ne cessent d’innover afin d’attirer toujours plus de clients. Ainsi, si en 2009 les formats de proximité représentaient 7% du parc, en 2010 ils représentent 16%

Parmi les nouveaux concepts, on retrouve A2Pas par Auchan, Carrefour City Café et Carrefour Express par Carrefour, Casino Shop et Casino Shopping par Casino. Nombre d’entre eux sont encore en phase de test. On retrouve aussi des concepts très différents des magasins classiques ; ainsi, Casino a lancé Monop’Street avec des roulottes proposant des produits prêts à manger et a pour projet le lancement de supérettes halal autour de la marque Wassila.

Aussi, ces nouveaux lieux d’achats sont censés transformer notre manière de faire nos courses. Elles doivent devenir un plaisir et ne plus être une contrainte comme elles ont pu l’être ou le sont encore parfois. Pour cela, au sein des magasins on trouvera de nombreux services comme la restauration, la livraison à domicile ou encore des horaires élargis. Au niveau des produits, l’accent est mis à la fois sur les produits MDD et les produits premium pour répondre à la demande des consommateurs demandeurs à la fois de petits prix et de qualité (comme les produits biologiques, par exemple). 

Enfin, une part importante est donnée au snacking qui, dans les zones de flux, peut représenter jusqu’à 10% du chiffre d’affaires d’un magasin.

Selon Eurostaf, ces nouveaux concepts de magasins commencent à intéresser fortement les distributeurs étrangers, l’exemple du retour de Marks & Spencer témoignant de ce regain d’intérêt.

 

Plus d’information sur cette étude sur le site d’Eurostaf.

Auteur de l’étude :
Cécile Desclos
Expert du pôle Agroalimentaire
01.49.53.89.16
cdesclos@lesechos.fr
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend