Aller directement au contenu

La rillette, le nouvel eldorado de Delpierre.

Si la croissance enregistrée en 2009 sur le marché des rillettes a été florissante, elle n'a pas échappé au spécialiste des rillettes de porc, Bordeau Chesnel qui a investi le segment des rillettes de poisson avec deux nouvelles références au thon et au saumon. Un positionnement que le traiteur de la mer, Delpierre, compte bien s'approprier lui aussi, avec …

Si la croissance enregistrée en 2009 sur le marché des rillettes a été florissante, elle n’a pas échappé au spécialiste des rillettes de porc, Bordeau Chesnel qui a investi le segment des rillettes de poisson avec deux nouvelles références au thon et au saumon. Un positionnement que le traiteur de la mer, Delpierre, compte bien s’approprier lui aussi, avec le lancement de trois nouvelles recettes : les rillettes de saumons fumés aux courgettes, les rillettes de thons aux légumes du soleil et les rillettes de cabillauds et de tomates séchées. Commercialisées en deux assortiments dans les supermarchés Leclerc et Intermarché, ces références se distinguent de leurs concurrentes par leurs textures très fibreuses, leurs associations aux légumes ainsi que par leur recette au cabillaud, espèce rarement cuisinée sous cette forme. Mais Delpierre ne s’arrête pas là, il envisage en effet de diversifier son offre en proposant pour les repas chauds, une gamme de sachets individuels de pavés de saumon cuisinés au pesto ou nature, de cabillaud accompagné d’une sauce aux tomates et aux olives, ainsi qu’une poêlée de crevettes marinées au thym et au citron. Vendus à un prix unique maximum de 5,90 €, ces plats-cuisinés micro-ondables sont, pour cette filiale du groupe Alfesca, l’occasion d’atteindre un segment qui produit chaque année plus de 4 300 tonnes de panés et de steaks de poissons.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend