Aller directement au contenu

Lactalis ne veut pas négocier avec les représentants des producteurs laitiers.

Après cinq réunions visant à trouver un accord, Lactalis vient d’envoyer à chaque producteur un courrier leur présentant une nouvelle version du contrat. Toutefois les producteurs et les organisations de producteurs sont de nouveau déçus par ce contrat dans lequel ils ne retrouvent pas leurs demandes.

Après cinq réunions visant à trouver un accord, Lactalis vient d’envoyer à chaque producteur un courrier leur présentant une nouvelle version du contrat. Toutefois les producteurs et les organisations de producteurs sont de nouveau déçus par ce contrat dans lequel ils ne retrouvent pas leurs demandes.

Leandre Georget, représentant régional des producteurs laitiers, a ainsi déclaré : « les producteurs ont besoin de leur entreprise et l’entreprise a besoin de ses producteurs. Mais Lactalis a décidé de passer en force ». Les organisations de producteurs ne sont pas reconnues par Lactalis qui préfère traiter directement avec les producteurs. Afin de donner du poids aux demandes des producteurs, les organisations de producteurs demandent à ces derniers de ne pas signer ces nouveaux contrats et souhaitent des négociations avec une répartition tripartite producteurs, entreprise et organisations de producteurs.

Les associations et groupement de producteurs ont ajouté : « Votre statut actuel vous protège beaucoup mieux que ce projet de contrat ». Afin de se faire entendre, les producteurs ont décidé de faire appel au médiateur ainsi qu’aux politiques afin d’obtenir un certain équilibre dans les négociations. Le combat risque d’être long.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend