Aller directement au contenu

Lactel veut accompagner les familles vers un flexitarisme équilibré

La marque Lactel a souhaité mieux connaître la tendance qui consiste à réduire ou à supprimer les produits d’origine animale de son alimentation, en particulier au sein des familles. En effet, 35% des Français de plus de 18 ans se déclaraient flexitariens en 2019 (étude OpinionWay, +12 points vs 2017).  Dans sa catégorie, la marque Lactel a souhaité mieux connaître cette tendance …

Lactel veut accompagner les familles vers un flexitarisme équilibré
En période de confinement, le lait et les produits laitiers ont d’ailleurs été plus privilégiés qu’en temps normal, du fait d’un petit déjeuner plus complet, du retour des Français à la cuisine mais aussi grâce au fait qu’il est perçu comme un aliment essentiel pour la santé des enfants.

La marque Lactel a souhaité mieux connaître la tendance qui consiste à réduire ou à supprimer les produits d’origine animale de son alimentation, en particulier au sein des familles. En effet, 35% des Français de plus de 18 ans se déclaraient flexitariens en 2019 (étude OpinionWay, +12 points vs 2017).  Dans sa catégorie, la marque Lactel a souhaité mieux connaître cette tendance et faire un état des lieux des changements de comportements et de leurs impacts sur l’image et la place du lait et des produits laitiers dans ces foyers. A cet effet, une étude a été menée par OpinionWay après la crise sanitaire et la période de confinement. 

Le lait et les produits laitiers restent essentiels pour les consommateurs

Il en ressort que dans les foyers où la tendance du flexitarisme et du végétarisme est très présente (51% des foyers français), les parents restent majoritairement attachés au lait pour leurs enfants : 61% ont augmenté ou maintenu la consommation de lait dans l’alimentation de leurs enfants au cours des 5 dernières années. 86% des parents ayant réduit les produits d’origine animale dans leur alimentation déclarent que le lait et les produits laitiers sont essentiels pour la santé des enfants. Seulement 7% des enfants qui réduisent le lait ou les produits laitiers boivent tous les jours des produits dits « de substitution » (jus végétaux et ultrafrais végétal). Seulement la moitié des parents (53%) ayant arrêté ou diminué les produits d’origine animale connaissent la recommandation du PNNS de 3 ou 4 portions de produits laitiers par jour pour les enfants jusqu’à 18 ans. Deux tiers des enfants dont les parents ont arrêté ou diminué les produits d’origine animale déclarent être en dessous des 3 portions de produits laitiers recommandées par jour. Seulement 16% des parents ayant arrêté ou diminué les produits d’origine animale se disent être réellement informés sur les conséquences des carences liées au manque de lait et de produits laitiers sur les enfants et les adolescents. 

La tendance flexitariste se renforce chez les ados

La tendance flexitariste se renforce plus spécifiquement chez les adolescents, les adolescentes étant plus nombreuses (51%) à réduire la place du lait et des produits laitiers dans leur alimentation. Avec le confinement, les parents sont revenus aux choses essentielles avec une attention toute particulière portée à l’alimentation des enfants. 7 parents sur 10 ont été plus attentifs à ce que leurs enfants mangeaient et à leur équilibre alimentaire. 

La moitié des parents (49%) ont déclaré que leurs enfants ont pris plus souvent leur petit déjeuner pendant le confinement. Ils sont 49% à affirmer que le petit déjeuner était plus complet et plus équilibré que d’habitude. Pour 62% des familles françaises, leurs habitudes alimentaires se sont améliorées. 

Pendant cette période, les parents flexitariens et végétariens se sont encore plus que les autres orientés vers une alimentation plus équilibrée, et cela dès le premier repas de la journée, avec des aliments considérés comme essentiels au petit déjeuner : 52% ont déclaré que leurs enfants/ados prennent plus souvent leur petit déjeuner. 55% ont déclaré que le petit déjeuner est plus complet et plus équilibré que d’habitude. Leur attention s’est notamment traduite par une place plus importante du lait et de produits laitiers chez les enfants. Pour résumer, on notera : +35% de consommation de yaourt chez les enfants dont les parents se végétalisent ; +30% de consommation de fromage chez les enfants dont les parents se végétalisent ; +31% de consommation de lait chez les enfants dont les parents se végétalisent.

Un tiers (32%) des parents ont fait des recherches sur les aliments à privilégier pour leurs enfants. Les parents flexitariens et végétariens ont été encore plus soucieux de l’alimentation de leurs enfants (39%). Ils se sont davantage informés sur Internet, auprès de leurs proches, et particulièrement sur les réseaux sociaux et les blogs/forums. Ce chiffre augmente à 43 % pour les foyers dont les 2 parents réduisent les produits d’origine animale. 

Le lait garde une place valorisée

Le flexitarisme est une tendance de fond qui se confirme dans les familles. Cependant, le lait garde une place valorisée dans l’alimentation des enfants. En période de confinement, le lait et les produits laitiers ont d’ailleurs été plus privilégiés qu’en temps normal, du fait d’un petit déjeuner plus complet, du retour des Français à la cuisine mais aussi grâce au fait qu’il est perçu comme un aliment essentiel pour la santé des enfants. Néanmoins, la consommation de lait semble être plus faible chez les ados, en particulier chez les filles avec une consommation déclarée en dessous des recommandations du PNNS. D’ailleurs, les parents reconnaissent être mal informés sur les conséquences des carences liées au manque de lait et produits laitiers pour les enfants et adolescents. « L’enjeu, pour demain, semble avant tout d’être pédagogique, informatif pour accompagner les familles vers un flexitarisme équilibré » conclut l’étude.

(SOURCE : Étude OpinionWay pour Lactel)

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend