Aller directement au contenu

Laïta progresse et en profite pour investir.

Laïta, coopérative laitière issue de l’alliance des géants Even, Terrena et Triskalia, a publié ses résultats pour l’année 2011. Ainsi, son chiffre d’affaires est en hausse de 12% par rapport à 2010. Il culmine à 1,16 milliards d’euros.

Laïta, coopérative laitière issue de l’alliance des géants Even, Terrena et Triskalia, a publié ses résultats pour l’année 2011. Ainsi, son chiffre d’affaires est en hausse de 12% par rapport à 2010. Il culmine à 1,16 milliards d’euros. Ces bons résultats sont permis notamment par la progression à l’international des produits de grande consommation de la coopérative, ainsi qu’à l’essor des activités Ingrédients et Nutrition spécifique du groupe.

 

Christian Couilleau, le directeur général de Laïta, explique : « Nous fabriquons des poudres fermentées qui entrent dans la fabrication de plats cuisinés, de pâtisseries, chocolats. Nous produisons davantage pour l’alimentation humaine et moins de poudres basiques pour l’alimentation animale. Nous voulons mettre de l’intelligence dans nos produits laitiers ».

 

Au regard de cette performance, Laïta a décidé d’investir 100 millions d’euros supplémentaires dans ses activités, après y avoir déjà consacré 29 millions d’euros en 2011. Ainsi, en 2012 et 2013, des chantiers ont été lancés sur la segmentation des beurres (Laïta est d’ailleurs leader sur ce marché et y a progressé de 7,5% alors qu’il est en régression), le développement d’ingrédients secs adaptés à la nutrition humaine, la production et la transformation, le lancement de fromages variés, d’une gamme halal, de nouveaux packagings… Bref, les idées ne manquent pas au sein de Laïta.

« Nous mettrons particulièrement l’accent sur nos différentes filières et toutes auront leur part du gâteau », a précisé une porte-parole du groupe. La coopérative s’est fixée pour objectif de sortir trois nouveaux produits par an « au minimum ».

 

Laïta aura également besoin de recruter pour mener à bien tous ses projets : « Nous avons embauché 60 CDI en 2011 et nous prévoyons de continuer à recruter pour pallier les départs en retraite et répondre à nos objectifs de croissance ». L’entreprise a aussi accueilli une trentaine d’apprentis en 2011. Cette année, elle en formera cinquante de plus.

 

Source : agro-media.fr avec Usine Nouvelle (Amandine Ascensio), Process Alimentaire et Ouest France (Jean-Paul Louédoc).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend