Aller directement au contenu

L’Ania accompagnera les entreprises alimentaires dans la mise en place d’un système d’information nutritionnelle simplifié

La Commission européenne a signifié aux autorités françaises l’autorisation d’utilisation par les entreprises alimentaires françaises du système d’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Socre. Ce système étant désormais jugé conforme à la réglementation européenne, l’Ania informe qu’elle accompagnera les entreprises, PME, ETI et grands groupes, qui décident de s’engager dans la mise en place d’un système d’information nutritionnel simplifié complémentaire. « Partageant …

L’Ania accompagnera les entreprises alimentaires dans la mise en place d’un système d’information nutritionnelle simplifié
Le système d’étiquetage nutritionnel sera mis en place par les entreprises sur la base du volontariat, conformément à la réglementation européenne.

La Commission européenne a signifié aux autorités françaises l’autorisation d’utilisation par les entreprises alimentaires françaises du système d’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Socre.
Ce système étant désormais jugé conforme à la réglementation européenne, l’Ania informe qu’elle accompagnera les entreprises, PME, ETI et grands groupes, qui décident de s’engager dans la mise en place d’un système d’information nutritionnel simplifié complémentaire.
« Partageant le constat de la complexité de la déclaration nutritionnelle actuelle pour les consommateurs, l’Ania a toujours été favorable à l’amélioration et à la simplification de l’information nutritionnelle sur les produits alimentaires et à la mise en place d’un étiquetage nutritionnel simplifié complémentaire capable de proposer des informations objectives sur la qualité des produits » explique l’association dans un communiqué de presse.

Vers une information harmonisée des consommateurs

Le système d’étiquetage nutritionnel sera mis en place par les entreprises sur la base du volontariat, conformément à la réglementation européenne. « Afin de maintenir la compétitivité des entreprises françaises qui évoluent avec des partenaires commerciaux européens et mondiaux, et de garantir l’unicité du marché européen, il est essentiel à terme qu’un seul et unique système d’étiquetage nutritionnel volontaire soit retenu au niveau européen pour une information harmonisée des consommateurs » explique l’Ania qui souligne l’importance de rappeler qu’en matière d’alimentation aucun aliment ne peut être considéré en soi comme bon ou mauvais pour la santé et de poursuivre : «L’équilibre alimentaire se fait sur la durée et repose notamment sur la diversité des aliments et la juste taille des portions. L’information nutritionnelle fait partie des outils visant à changer les comportements des consommateurs. L’éducation, notamment des jeunes et des populations défavorisées, sur la structuration des repas mais aussi sur la promotion d’un style de vie sain allié à une activité physique régulière, est tout aussi primordiale. L’innovation technologique aura également un rôle à jouer avec notamment le processus de dématérialisation de l’information qui permettra demain aux entreprises de rendre encore plus complète l’information disponible sur les produits».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend