Aller directement au contenu

Le groupe Soufflet se projette dans l’avenir.

Le groupe Soufflet spécialisé dans la transformation des matières premières agricoles pour les industries agroalimentaires vient d’obtenir des banques près d’un milliard d’euros de crédit pour les prochaines années. De quoi assurer son développement notamment à l’étranger.

Le groupe Soufflet spécialisé dans la transformation des matières premières agricoles pour les industries agroalimentaires vient d’obtenir des banques près d’un milliard d’euros de crédit pour les prochaines années. De quoi assurer son développement notamment à l’étranger.

Dans un entretien accordé à nos confrères du journal Les Echos, Jean Michel Soufflet a ainsi dévoilé la stratégie qu’il a mis en place avec une dizaine de banque (Crédit Agricole, BNP, Société Générale, Rabobank, ING, KBC,…) au cours du mois de juillet afin d’assurer financièrement la croissance du groupe. Devant les difficultés que connaissent les banques et les difficultés à venir, M. Soufflet a préféré profiter de la période de calme de juillet dernier, pour négocier une ligne de crédit de 1,05 milliards d’euros.

Même si Soufflet possède des fonds propres importants (500 millions d’euros), le besoin en crédit est toujours significatif, a indiqué M. Soufflet aux journalistes des Echos. Il a précisé : « nous devons porter des stocks céréaliers de 3 millions de tonnes au moment de la moisson. A 200 euros la tonne, cela fait 600 millions d’euros. A cela s’ajoutent d’importants besoins en fonds de roulement en début d’année, quand démarre la campagne d’approvisionnement avec les achats de semences, d’engrais, de pesticides… ».

Rappelons que le groupe Soufflet a réalisé un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros durant la campagne 2010-2011, soit un progrès de près de 24%.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend