Aller directement au contenu

Le premier groupement de pêcheurs en France et en Europe est né !

Les Pêcheurs de Manche-Atlantique (PMA) et l’Organisation des Pêcheries de l’Ouest Bretagne (OPOB) ont décidé de s’unir pour donner naissance à un nouveau groupement de producteurs baptisé Pêcheurs de Bretagne. Ce dernier devient ainsi la plus importante organisation de producteurs (OP) de France et d’Europe.

Les Pêcheurs de Manche-Atlantique (PMA) et l’Organisation des Pêcheries de l’Ouest Bretagne (OPOB) ont décidé de s’unir pour donner naissance à un nouveau groupement de producteurs baptisé Pêcheurs de Bretagne. Ce dernier devient ainsi la plus importante organisation de producteurs (OP) de France et d’Europe.

Les Pêcheurs de Bretagne se présentent comme « collectifs, transparents et responsables » et représentent une flotte de 800 bateaux, 100 000 tonnes de poisson débarquées chaque année (soit la consommation de 3 millions de français !) et 3 000 marins.

 

Pour les deux OP, l’objectif principal est de peser davantage sur le marché national comme à l’international. Ainsi, Patrice Donnard, le président du nouveau groupement, explique : « cette union, c’est avant tout pour être un acteur incontournable dans le secteur de la pêche ». Pêcheurs de Bretagne souhaite « être visible et peser avec du produit frais sur un marché mondialisé ».

L’écologie n’est pas pour autant négligé, car l’OP prône une « pêche durable et de qualité ». « L’objectif, ajoute Patrice Donnard, c’est de gérer au mieux la ressource. On n’est pas là pour piller les océans ». Jacques Pichon, le directeur des Pêcheurs de Bretagne, insiste : « l’ambition de l’OP, c’est la discipline collective, comme cela a été fait pour le cabillaud en mer celtique ».

Premier axe de travail des Pêcheurs de Bretagne : améliorer la visibilité des produits de leurs adhérents et informer les consommateurs quant à la qualité et au respect de l’environnement de ces derniers.

 

Cette tendance au regroupement devrait se poursuivre à l’avenir. Ainsi, Philippe Mauguin, le directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture et de la Pêche a déclaré : « on encourage l’ensemble des pêcheurs de France et des OP à se regrouper. Il me semble que d’ici quelques années on devrait aller vers des OP par façades maritimes ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend