Aller directement au contenu

L’alimentaire bientôt moins cher ?

En s’appuyant sur le rapport Food Price Watch, la Banque mondiale s’est dite optimiste sur l’évolution des prix de l’alimentation en 2012. Les faibles perspectives de croissance des pays développés, le tassement de la demande et la hausse de l’offre devraient en effet entraîner une baisse significative.

En s’appuyant sur le rapport Food Price Watch, la Banque mondiale s’est dite optimiste sur l’évolution des prix de l’alimentation en 2012. Les faibles perspectives de croissance des pays développés, le tassement de la demande et la hausse de l’offre devraient en effet entraîner une baisse significative.

Dans un communiqué, la Banque mondiale a ainsi affirmé que « la perspective d’une baisse en 2012 des prix de l’alimentation reste favorable, du fait d’un affaiblissement de la demande des consommateurs découlant de la léthargie de l’économie mondiale, du recul attendu des cours de l’énergie et du pétrole brut, et de prévisions solides pour l’offre de denrées alimentaires ».

L’indice mondial des prix de l’alimentation a baissé de 8% entre septembre et décembre 2011, mais il reste néanmoins supérieur de 24% à 2010.

 

Pour Otaviano Canuto, vice-président du Groupe de la Banque mondiale en charge du Réseau pour la réduction de la pauvreté et la gestion économique (PREM), « le pire est sans doute derrière nous mais nous devons rester vigilants. Les prix de certaines denrées restent dangereusement élevés dans de nombreux pays, menaçant de plonger des millions d’êtres humains dans des situations de malnutrition et de famine. Les pouvoirs publics doivent intervenir et mettre en place des politiques pour aider les populations à faire face ».

En effet, le prix du maïs a bondi de 117% au Kenya et de 106% au Mexique en un an, de la même façon que le blé a grimpé de 88% au Bélarus ou le riz de 86% en Ouganda. En outre, la volatilité des prix s’est accrue pour certaines denrées. La prudence est donc de mise, même si la conjoncture s’annonce plus favorable.

 

Sources : agro-media.fr avec AFP, le communiqué de presse de la Banque mondiale et le rapport Food Price Watch.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend