Aller directement au contenu

L’aspartame ne présente pas de risque pour la santé.

C’est ce qu’affirme l’Efsa, l’autorité européenne de sécurité des aliments, dans un communiqué. Pourtant de récentes études mettent en cause l’édulcorant le plus utilisé au monde. Consommé à fortes doses, il serait carcinogène et source d’accouchements prématurés. Les experts scientifiques de l’Efsa jugent les éléments non probants

C’est ce qu’affirme l’Efsa, l’autorité européenne de sécurité des aliments, dans un communiqué. Pourtant de récentes études mettent en cause l’édulcorant le plus utilisé au monde. Consommé à fortes doses, il serait carcinogène et source d’accouchements prématurés. Les experts scientifiques de l’Efsa jugent les éléments non probants

« Aucune preuve disponible dans l’étude Halldorsson ne permettrait d’affirmer qu’il existait un lien de causalité entre la consommation de boissons non alcoolisées contenant des édulcorants artificiels et l’accouchement prématuré », « Les résultats de l’étude Soffritti (sur le potentiel carcinogène) ne fournissent pas suffisamment de preuves scientifiques qui justifieraient de revoir les évaluations précédentes de l’Efsa relatives à l’aspartame ».

 

Pour rappel, la dose journalière maximale est de 40 mg/kg de poids corporel. Le groupe scientifique ANS de l’Efsa, chargé des dossiers sur les additifs alimentaires et les nutriments, devrait se réunir les 1er et 2 mars pour discuter d’éventuels travaux complémentaires sur l’aspartame.


A lire aussi : Aspartame : Pas de risque pour la santé pour l’aspartame

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend