Aller directement au contenu

Leclerc : 500 000 euros d’amende pour  » clauses déséquilibrées « 

Leclerc a été condamné à 500 000 euros d'amende par la cour d'appel de Paris pour des « clauses déséquilibrées » insérées dans des contrats avec des fournisseurs.

Leclerc a été condamné à 500 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris pour des « clauses déséquilibrées » insérées dans des contrats avec des fournisseurs. Cet arrêt rendu par la cour d’appel « enjoint l’enseigne de cesser pour l’avenir la pratique consistant à mentionner ces clauses dans ses contrats commerciaux », explique la DGCCRF.
 

Leclerc : déjà condamné en 2009

Leclerc a déjà été condamné en 2009 à restituer 23 millions d’euros à des fournisseurs pour violation du code du commerce. Et fin 2013, les ministres Pierre Moscovici et Benoît Hamon ont également assigné le distributeur pour  » déséquilibre significatif  » dans ses relations avec ses fournisseurs.
 
Leclerc avait inclut dans ses contrats une clause interdisant les fournisseurs à se retourner contre l’enseigne si un contentieux apparaissait à l’origine d’  » un tiers au contrat, y compris le ministre chargé de l’économie « .
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend