Aller directement au contenu

L’IGP Lacaune reçoit l’aval de l’INAO.

Selon une information relayée par La Dépêche, le projet d’Indication Géographique Protégée (IGP) pour le jambon de Lacaune aurait reçu un avis favorable de la part de l’INAO.

Selon une information relayée par La Dépêche, le projet d’Indication Géographique Protégée (IGP) pour le jambon de Lacaune aurait reçu un avis favorable de la part de l’INAO.

Cette IGP viendrait reconnaître d’une part les jambons produits dans les cantons de Lacaune et Murat, à partir de jambons de porc de 9 kg, salés au sel de mer, avec ou sans épices et avec ou sans préparation aromatisée de sucre et de salpêtre, affinés au minimum 7 mois dans des séchoirs bénéficiant d’un apport quotidien en air extérieur.

D’autre part, l’appellation IGP « Jambon de Lacaune » concernera également le saucisson et la saucisse de Lacaune, qui disposent également d’un cahier des charges détaillé.

Même si les professionnels de la salaison-charcuterie locaux restent prudent, l’avis favorable de l’INAO est une véritable avancée. En effet, la précédente demande, qui avait concerné à l’époque la demande d’AOC, avait échoué, malgré de nombreuses années de travail. Cette fois c’est différent.

En attendant l’avis de l’Union européenne qui avalisera définitivement ou non cette IGP, les 12 professionnels engagés dans la démarche pourront bientôt bénéficier de l’homologation officielle pour le territoire national, à titre provisoire. Des plans de contrôle adéquats des produits seront donc mis en place. Restera maintenant aux salaisonniers de Lacaune à valoriser cette appellation sur leurs produits.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend