Aller directement au contenu

L’ouverture des enseignes le dimanche fait un bide.

D’après une enquête de la Fédération du commerce associé (FCA), seul un quart des enseignes du commerce associé ouvre le dimanche dans les zones touristiques depuis la réforme de la loi. Les principaux freins évoqués par les dirigeants sont : l’augmentation des frais, la diminution de la qualité de vie des acheteurs et des vendeurs et le souhait de …

D’après une enquête de la Fédération du commerce associé (FCA), seul un quart des enseignes du commerce associé ouvre le dimanche dans les zones touristiques depuis la réforme de la loi. Les principaux freins évoqués par les dirigeants sont : l’augmentation des frais, la diminution de la qualité de vie des acheteurs et des vendeurs et le souhait de ne pas affronter les décisions des maires lorsque ceux-ci ne sont pas favorables à l’ouverture des commerces le dimanche. A noter toutefois que les magasins alimentaires souhaitent pouvoir ouvrir 8 à 10 dimanches par an. Cette enquête a été menée auprès de 7 600 magasins et 20 groupements.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend