Aller directement au contenu

Les Coop de Normandie-Picardie en mutation.

La coopérative envisage de vendre ou fermer 20 de ses magasins hard-discount Le Mutant et 20 de ses Rosbif (boucherie) dans les départements de la Sarthe, de la Mayenne, des Pays-de-la-Loire et d’Ille-et-Vilaine. Les deux enseignes sont en difficulté après avoir affiché en 2009 un recul de leurs ventes de respectivement

La coopérative envisage de vendre ou fermer 20 de ses magasins hard-discount Le Mutant et 20 de ses Rosbif (boucherie) dans les départements de la Sarthe, de la Mayenne, des Pays-de-la-Loire et d’Ille-et-Vilaine. Les deux enseignes sont en difficulté après avoir affiché en 2009 un recul de leurs ventes de respectivement 6,2% et de 8,8% au sein de Coop de Normandie-Picardie (-8,3% et -11,6% à surfaces comparables). Le plan de restructuration accompagné d’un plan de sauvegarde de l’emploi proposé par la coopérative pourrait concerner 230 salariés sur les 3 400 du groupe. Le directeur général de ce dernier, Stéphane Barré, a expliqué : « nous avions implanté ces magasins à l’enseigne Le Mutant et Rosbif dans ces départements fin 2005, au moment où le hard discount était en plein développement ».  Coop de Normandie-Picardie, qui a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires total de 833 M€, se voit donc contraint de renoncer à son objectif précédemment affiché de 400 magasins Le Mutant.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend