Aller directement au contenu

Les défenseurs de la luzerne lancent le buzz.

La luzerne, légumineuse dont l’intérêt nutritionnel et environnemental est reconnu de tous, continu à être menacée. En effet, la filière (culture, déshydratation, utilisation dans l’alimentation animale), qui emploie 1 500 personnes et compte 27 usines de déshydratation en France, ne devrait plus être soutenue par les pouvoirs publics à compter de 2012.

La luzerne, légumineuse dont l’intérêt nutritionnel et environnemental est reconnu de tous, continu à être menacée. En effet, la filière (culture, déshydratation, utilisation dans l’alimentation animale), qui emploie 1 500 personnes et compte 27 usines de déshydratation en France, ne devrait plus être soutenue par les pouvoirs publics à compter de 2012. En France, les surfaces de cultures de luzerne ont diminué de 70% en 30 ans, en Champagne-Ardenne, la baisse a même atteint -30% depuis 2006 ! La PAC de 2014 devrait soutenir cette culture, cependant les acteurs de la filière s’interrogent sur le devenir de leur activité entre 2012 et 2014, année de transition. Les défenseurs de la luzerne, malgré leurs faibles moyens, tentent de lancer un buzz sur internet afin d’allier les agriculteurs et les citoyens sensibles à leur cause. Ainsi, le site www.sauvonslaluzerne.org a été mis en ligne en février. Le but : rappeler l’intérêt de la luzerne et faire participer les internautes à une pétition en ligne. Cette pétition, portée par le collectif « sauvons la luzerne », demande un report de l’Organisation Communes des Marchés fourrages séchés jusqu’en 2014. Ce report permettrait de maintenir les surfaces de cultures de luzerne en 2012 et 2013, dans l’attente de la future PAC 2014. Le site internet a enregistré plus de 12 000 visiteurs et a permis de recueillir 3 900 signatures à ce jour. Cependant, le collectif estime qu’il faudrait à minima doubler ce nombre de signature pour pouvoir faire pression sur les autorités. Le buzz est donc lancé !

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend