Aller directement au contenu

Les exploitations viticoles peu rentables.

C’est en résumé ce qui ressort de l’observatoire des résultats des exploitations viticoles du réseau Cncer pour la campagne 2009. Cet observatoire permet un suivi des résultats économiques et financiers, sur cinq ans, d’un échantillon de 500 exploitations productrices de vins tranquilles, réparties sur 10 départements.

C’est en résumé ce qui ressort de l’observatoire des résultats des exploitations viticoles du réseau Cncer pour la campagne 2009. Cet observatoire permet un suivi des résultats économiques et financiers, sur cinq ans, d’un échantillon de 500 exploitations productrices de vins tranquilles, réparties sur 10 départements.

Les derniers résultats, ceux de la campagne 2008-2009 ne sont pas très bon, voire plutôt mauvais pour certains. Les exploitations conditionnant elles-mêmes leurs productions ont une rentabilité financière assez bonne, bien qu’en baisse depuis deux ans, avec un résultat moyen de 54200€. La baisse observée est essentiellement due aux difficultés d’exportation qu’ont connues les exploitations ces dernières années. Pour celles vendant leur vin en vrac, il est fréquent de constater un coût de production supérieur au cours du marché et donc un résultat négatif. De nombreuses exploitations sont en situation de déclin. Ainsi comme l’explique un consultant : « D’une manière générale, les vraqueurs et les coopérateurs vivent une situation comparable et difficile, avec une difficulté supérieure pour les vraqueurs dans la durée ». 

De plus, au vu de la bonne santé financière des exploitations conditionnant elles-mêmes leur production, nombre d’autres se décident à investir dans des outils de conditionnement, dégradant encore le résultat financier.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend