Aller directement au contenu

Les OGM sont toxiques pour les reins et les foies des animaux !

C’est à cette conclusion que sont parvenus les chercheurs du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN). 19 OGM ont été évalués, représentant « plus de 80% de tous les OGM cultivés à travers le monde » selon le CRIIGEN. Les chercheurs ont travaillé à partir de données et d’études réalisées sur des mammifères

C’est à cette conclusion que sont parvenus les chercheurs du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN). 19 OGM ont été évalués, représentant « plus de 80% de tous les OGM cultivés à travers le monde » selon le CRIIGEN. Les chercheurs ont travaillé à partir de données et d’études réalisées sur des mammifères, et plus particulièrement sur des rats. Ces derniers ont été nourris avec des OGM pendant 90 jours par des sociétés de biotechnologies. Les auteurs ont ainsi observé que « sur un total de 9% de paramètres perturbés, 43% se concentrent sur les reins des mâles ». Les foies des animaux ayant consommé des OGM sont également touchés. Ils sont ainsi parvenus à la conclusion suivante : « les résultats observés dans les reins et les foies pourraient signifier l’apparition de maladies chroniques ». Ils souhaiteraient de fait que ces essais soient reproduits à plus grande échelle et sur une durée plus longue. L’étude a été publiée dans la revue Environmental Sciences Europe.

Dans un même temps, un nouveau règlement (UE) N°619/2011 daté du 24 juin 2011 a été publié. Il définit de nouveaux seuils pour les OGM en cours d’autorisation. En effet, pour le moment ces derniers étaient considérés de la même façon que les OGM non autorisés et devaient de ce fait être absents de toute denrée alimentaire. Ce nouveau règlement permet d’introduire jusqu’à 0,1% d’OGM dont la commercialisation est autorisée dans un pays tiers et ayant demandé une autorisation depuis plus de trois mois et d’OGM dont la demande de renouvellement n’a pas été faite, et jusqu’à 0,9% d’OGM dont l’autorisation a expiré jusqu’au 25 avril 2012.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend