Aller directement au contenu

Les Palmes de l’Alimentation débarquent dans la jungle des labels.

Un nouveau label va faire son apparition sur les emballages de nos produits alimentaires : les Palmes de l’Alimentation. A l’origine de ce projet, un constat : 80% des consommateurs déclaraient comprendre l’étiquette des produits qu’ils achetaient en 1996 alors qu’en 2008 ils n'étaient plus que 54%.

Un nouveau label va faire son apparition sur les emballages de nos produits alimentaires : les Palmes de l’Alimentation. A l’origine de ce projet, un constat : 80% des consommateurs déclaraient comprendre l’étiquette des produits qu’ils achetaient en 1996 alors qu’en 2008 ils n’étaient plus que 54%. Pour aiguiller les consommateurs vers des produits sains, bons et respectueux de l’environnement, des nutritionnistes se sont unis autour de ce nouveau label, comme nous l’explique Maxisciences.

Parmi eux, Isabelle Mallet, qui explique : « Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs d’informations et de transparence pour acheter un produit agroalimentaire. Sont-ils bons et sains ? Sont-ils respectueux de l’environnement ? Vont-ils me procurer du plaisir ? Autant de questions que se pose avec acuité le mangeur du XXIème siècle. Le nouveau cadre réglementaire sur l’étiquetage nutritionnel [ndlr : pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre interview exclusive d’un avocat spécialisé] devrait l’aider dans ses choix. Mais il n’est pas suffisant pour repérer les meilleurs produits en un clin d’œil ».

 

Concrètement, comment obtenir ce label ?

Les industriels intéressés par l’obtention de ce dernier doivent candidater sur le site des Palmes de l’Alimentation. Une fois toutes les candidatures reçues, les produits seront testés par des nutritionnistes et des diététiciens qui valideront leur composition, puis par des consommateurs et des professionnels de la santé qui les évalueront selon différents critères comme l’engagement des marques ou la facilité de compréhension de l’emballage.

Pour chaque catégorie de marché, un produit lauréat sera désigné. Il sera alors goûté par des experts culinaires, journalistes et « explorateurs de saveurs » qui retraduiront le goût de chaque produit par des mots.

 

Les produits gagnants pourront dès novembre 2012 apposer sur leur emballage le logo des Palmes de l’Alimentation et bénéficieront d’outils de communication et d’une visibilité importante offerte par les partenaires de la démarche (CB News, Points de Vente, Côté Mômes, Oh My Food ! et Maxisciences).

 

Si l’intention est louable, on peut s’interroger sur l’efficacité de ce nouveau label. En effet, il s’agira d’un nouveau sigle au milieu de dizaines d’autres pour les consommateurs. Etrange, donc, de guider les consommateurs parmi une jungle de labels en en créant un de plus… Reste à savoir s’ils parviendront à reconnaître ce logo parmi une multitude d’autres.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend