Aller directement au contenu

Les parlementaires français interdisent les fontaines à soda

En vertu de la loi de modernisation de la santé et pour la nutrition, les députés français ont voté l'interdiction des fontaines à sodas.

Les parlementaires français interdisent les fontaines à soda
Obésité et dépendance aux sucres, les députés ont voté l’interdiction des fontaines à sodas.

Fini les fontaines à soda ou formules « boissons à volonté » dans les fast-food et chaînes de restaurants. L’Assemblée nationale a interdit les fontaines à boissons dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé.

« La mise à disposition en libre service, payant ou non, de fontaines proposant des boissons avec ajout de sucres ou d’édulcorants de synthèse est interdite en tous lieux ouverts au public ou recevant du public. » A l’initiative du député UDI Arnaud Richard, les fontaines à soda si prisées par les consommateurs des fast-food baissent le rideau. La liste des catégories de boissons dont la mise à disposition est interdite n’a pas encore été communiquée, elle sera fixée prochainement par arrêté ministériel.

Lutter contre la dépendance aux sucres

Obésité, nutrition, santé… les boissons sucrées inquiètent et les instigateurs du projet d’interdiction des sodas à volonté affirment que ceux-ci peuvent créer une dépendance aux sucres. « C’est le rôle de la loi de fixer un cadre pour protéger la population contre une surenchère commerciale qui tend à faire de la gratuité du surplus d’une offre alimentaire payante un argument pour attirer le consommateur et l’inciter à certaines consommations excessives et néfastes pour la santé. » Reste à voir si cette mesure pourra faire fuir les consommateurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend