Aller directement au contenu

Les plus grands consortiums italiens de fromages AOP s’unissent pour s’opposer au Nutri-Score

Les conseils d’administration des consortiums Parmigiano Reggiano et Grana Padano AOP ont déclaré qu’ils rejetaient tous deux le Nutri-Score indique le site d’information Olive OilTimes, précisant que le label faisait également face à de nouveaux défis en Espagne. Les organisations à l’origine de deux spécialités fromagères italiennes traditionnelles rivales, le Parmigiano Reggiano et le Grana Padano, également à l’origine …

Les plus grands consortiums italiens de fromages AOP s’unissent pour s’opposer au Nutri-Score
«Les fromages sont pénalisés parce qu’ils contiennent des matières grasses, mais aucune considération n’est accordée aux nombreux contenus nutritionnels stratégiques qu’ils offrent » indiquent les Consortiums Grana Padano et Parmigiano Reggiano AOP.

Les conseils d’administration des consortiums Parmigiano Reggiano et Grana Padano AOP ont déclaré qu’ils rejetaient tous deux le Nutri-Score indique le site d’information Olive OilTimes, précisant que le label faisait également face à de nouveaux défis en Espagne.

Les organisations à l’origine de deux spécialités fromagères italiennes traditionnelles rivales, le Parmigiano Reggiano et le Grana Padano, également à l’origine de l’Appellation d’Origine Protégée-fromages protégés ont déclaré qu’ils travailleraient ensemble pour s’opposer à l’adoption du Nutri-Score en tant que système officiel d’étiquetage des aliments sur le devant de l’emballage (FOPL) en Italie et en Europe.

Selon ces derniers, «les fromages sont pénalisés parce qu’ils contiennent des matières grasses, mais aucune considération n’est accordée aux nombreux contenus nutritionnels stratégiques qu’ils offrent » indiquent les Consortiums Grana Padano et Parmigiano Reggiano AOP. Ils ont également décidé que les opérateurs de leurs chaînes alimentaires respectives verraient leurs autorisations annulées s’ils ajoutaient du Nutri-Score ou des systèmes similaires sur les étiquettes des deux types de fromages.

Le Nutri-Score, trompeur pour le consommateur

Toujours selon le Consortium, l’algorithme Nutri-Score qui attribue un score de lettres colorées aux aliments, du « Vert A », qui est le plus sain, jusqu’au « E rouge, prend en considération les contenus nutritionnels des aliments tels que les graisses, les sels et les sucres pour 100 grammes, destiné à permettre aux consommateurs de comparer rapidement les aliments de la même catégorie. Or selon lui, le Nutri-Score est trompeur pour le consommateur.

Alors que le Nutri-Score classe les deux sortes de fromages italiens avec un « Orange D », mais selon les Consortia un repas avec 80 grammes de pâtes, 20 grammes d’huile d’olive extra vierge et 20 grammes de fromage AOP finirait par être classé comme « Vert clair B » ou un pair « Vert A.

La fédération italienne de l’industrie alimentaire Federalimentare s’est également prononcée contre Nutri-Score, l’accusant d’être défavorable à la durabilité alimentaire. Dans un article du HuffingtonPost, le président de Federalimentare, Ivano Vacondio, a écrit que la durabilité est le principal défi mondial pour l’agro-industrie. Alors que la durabilité est au cœur de l’agro-industrie, a-t-il ajouté, « il y a des pays qui veulent s’attaquer à la qualité italienne et mettre en place des tentatives déformées pour éroder la part de marché de l’industrie alimentaire italienne, qui en 2019 a atteint 35.9 milliards d’euros, et qui en 2021 vise à répéter ou même dépasser ces volumes», explique-t-il.

Nutri-Score, qui a été adopté dans un nombre croissant de pays européens a également été fortement critiqué en Espagne, où son adoption en cours continue de s’opposer. En Andalousie, souligne toujours le site Olive OilTimes, la plus grande région productrice d’huile d’olive au monde, le parlement local vient de voter une résolution demandant au gouvernement national « arrêter la diffusion du système de labellisation Nutri-Score en Espagne afin de protéger la production agroalimentaire et le régime méditerranéen».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend