Aller directement au contenu

Les prix de l’alimentation flambent à nouveau.

La Croix a publié aujourd’hui mardi 10 janvier en exclusivité les résultats du 6ème Observatoire des prix de Familles Rurales quant aux prix de l’alimentation en 2011. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont littéralement flambé !

La Croix a publié aujourd’hui mardi 10 janvier en exclusivité les résultats du 6ème Observatoire des prix de Familles Rurales quant aux prix de l’alimentation en 2011. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont littéralement flambé !

En effet, le panier moyen a subi une hausse de 4,4% cette année. A titre de comparaison, l’inflation n’avait été que de 0,19% en 2010.

Le mois de novembre s’est illustré comme mois le plus cher de l’année, mais aussi comme le mois le plus cher depuis le début de ces études annuelles, en 2006.

Certains produits ont vu leur prix bondir de façon impressionnante ; c’est le cas des jus de fruits (+19% pour les marques nationales, +28% pour les MDD et +32% pour les produits discount).

Les premiers prix ont été les premiers affectés par la flambée des prix car ils ont subi de plein fouet les hausses des matières premières. Ainsi, le panier composé uniquement de premiers prix a vu son prix grimper de 8,12%, contre 4,14% pour celui composé de MDD et 2,65% pour celui constitué de grandes marques (soit des paniers valant respectivement 98,18€, 130,38€ et 177,06€). Les hard-discount accusent de fait un recul, d’autant plus qu’un panier de produits premiers prix coûte plus cher dans ce type de magasin que dans des supermarchés ou hypermarchés.

Enfin, autre information intéressante à relever : les artisans boulangers ont moins répercuté la hausse des prix sur leurs baguettes que les GMS, étant donné qu’entre 2007 et 2011 ils n’ont augmenté leurs prix que de 8,9% en moyenne contre 23,2% pour les GMS.

 

Ces résultats sont issus d’une enquête réalisée par un réseau de 65 « veilleurs consommation » provenant de 34 départements et qui ont évalué 72 magasins. Les paniers évoqués comportent 35 produits de consommation courante (eaux, biscuits, jus de fruits, produits laitiers…) et leurs prix ont été relevés tous les deux mois.

Pour Familles Rurales, ces résultats sont « particulièrement préoccupants », vu que les « relevés de prix de l’année 2011 sont les plus hauts depuis la création de l’Observatoire des prix en 2006 ». Cependant, l’association a tenu à noter que si l’on compare la moyenne des prix entre 2010 et 2011 la hausse n’est plus que de 1,5%.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend