Aller directement au contenu

Les taxes pèsent lourdement sur les prix des boissons.

Selon les chiffres du cabinet SymphonyIri, la taxe soda et la hausse des taxes sur les alcools ont lourdement pesé sur les prix. En effet, ces derniers ont augmenté de près de 4% entre décembre 2011 et janvier 2012 en hypers et supermarchés !

Selon les chiffres du cabinet SymphonyIri, la taxe soda et la hausse des taxes sur les alcools ont lourdement pesé sur les prix. En effet, ces derniers ont augmenté de près de 4% entre décembre 2011 et janvier 2012 en hypers et supermarchés !

Alors que globalement les prix sont restés stables (+0,27 selon LSA), les boissons rafraîchissantes gazeuses, les apéritifs et les alcools ont subi « une inflation très soutenue », selon un communiqué du cabinet. L’organisme de statistiques a commenté : « il faut y voir bien sûr l’impact de l’augmentation des taxes et de leurs répercussions sur les prix de ventes au consommateur ».

 

Pour rappel, la taxe soda est entrée en vigueur au 1er janvier 2012 et touche aussi bien les boissons sucrées que celles contenant des édulcorants. Elle devrait rapporter 480 millions d’euros à l’Etat, dont une partie sera utilisée pour financer l’allègement des charges sociales agricoles. Les alcools et les apéritifs ont pour leur part été victimes de la hausse des taxes déjà existantes. Cette augmentation sera de 340 millions d’euros, portant ainsi le montant global des droits d’accise et de la cotisation sociale sur les alcools à 3,3 milliards d’euros.


Source : agro-media.fr avec AFP, Rayon Boissons et LSA (Emmanuel Gavard).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend