Aller directement au contenu

Les tickets de caisses à manipuler avec précaution ?

Les enseignes de la grande distribution avaient décidées de supprimer le bisphénol A des tickets de caisse suite à une étude de l’INRA de Toulouse qui avait démontré la dangerosité de cette molécule pour l’homme. Gerard Bapt député maire de Saint Jean près de Toulouse et président du groupe "Santé Environnement" à l’assemblée Nationale s’était alors réjoui de cette …

Les enseignes de la grande distribution avaient décidées de supprimer le bisphénol A des tickets de caisse suite à une étude de l’INRA de Toulouse qui avait démontré la dangerosité de cette molécule pour l’homme. Gerard Bapt député maire de Saint Jean près de Toulouse et président du groupe « Santé Environnement » à l’assemblée Nationale s’était alors réjoui de cette nouvelle. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il a entendu l’information de la Radio Suisse Romande selon lesquelles les enseignes avaient décidé de remplacer le bisphénol A par… du bisphénol S !

Le bisphénol A a fait l’objet de nombreuses études et sa toxicité pour l’être humain est maintenant de plus en plus reconnue. Cette molécule est un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il va perturber le bon fonctionnement du système hormonal pouvant entrainer des problèmes dans le bon développement des enfants ou des troubles de la reproduction chez l’adulte. Présent dans près de 90% des biberons ils sont mis en cause dans l’apparition de plus en plus fréquente de la puberté c’est pourquoi l’Union Européenne a décidé d’interdire les biberons contenant du Bisphénol A sur son territoire. Il était donc aussi utilisé comme agent fixant sur les tickets de caisse.

Le bisphénol S est quant à lui beaucoup moins médiatique et peu d’études se sont intéressées à cette molécule. Toutefois les mêmes soupçons pèsent sur cette dernières. Ainsi Gerard Bapt dans une lettre adressée aux PDG des enseignes Carrefour et Casino, dénonce l’emploi de cette molécule et met en avant deux études japonaises réalisées en 2005 et 2006 aux conclusions assez inquiétantes. Le bisphénol S est un perturbateur endocrinien, certes dans une moindre mesure que le bisphénol A, mais il se dégrade beaucoup moins rapidement que ce dernier dans les milieux aquatiques. Il est donc « plus persistant dans l’environnement ».

M. Bapt, médecin de son état, conseille donc aux grandes surfaces de trouver un nouveau procédé d’impression des tickets de caisse ayant fait l’objet d’étude scientifiques positives et préconise en attendant aux caissières et femmes enceintes de manipules les tickets de caisses. Plus facile à dire qu’à faire…

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend