Aller directement au contenu

L’Etat envisage de piocher dans les réserves financières des Chambres d’Agriculture pour baisser les impôts des agriculteurs

Bercy envisagerait de prélever 100 millions d'euros sur les réserves de 2013 par les 114 Chambres d'Agriculture de France et des DOM-TOM.

L’Etat envisage de piocher dans les réserves financières des Chambres d’Agriculture pour baisser les impôts des agriculteurs
L’Etat envisage de prélever 100 millions d’euros sur les résultats 2013 des Chambres d’agriculture.

C’est presque officiel. Bercy envisagerait de prélever 100 millions d’euros sur les réserves provisionnées au titre de l’exercice 2013 par les 114 Chambres d’Agriculture de France et des DOM-TOM. Cette ponction intervient pour aider aux baisses d’impôts demandées par les agriculteurs. 

L’État, par la voix du patron de Bercy, Arnaud Montebourg, serait sur le point d’annoncer les prélèvements sur les réserves financières des Chambres d’agriculture.

Selon le Figaro, ce sont 100 millions d’euros qui sont concernés sur les réserves provisionnées en 2013 par les 114 chambres d’agriculture de France métropolitaine et des DOM-TOM.

« Tout le monde doit faire des efforts », affirme Stéphane Le Foll

Juste avant sa mise au repos forcé, le ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll avait déjà à moitié confirmé l’information en déclarant : « Tout le monde doit faire des efforts, les Chambres de commerce en font, c’est vrai qu’un effort sera demandé aux Chambres d’agriculture ».
Il a, néanmoins, tenu à préciser qu’il ne s’agirait pas d’une « ponction » et qu’elle se confinera au domaine agricole. Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend