Aller directement au contenu

L’huile de palme bientôt remplacée par Substipalm ?

Utilisée dans l’industrie agroalimentaire et pourtant décriée du fait de la déforestation qu’elle entraîne, l’huile de palme pourrait être remplacée d’ici peu par un nouveau procédé très prometteur 100% tournesol mais encore gardé secret. En effet, dans le cadre de l’appel à projet Easynov 2013 destiné notamment à soutenir l’innovation dans les industries agro-alimentaires, la Région Occitanie / Pyrénées- …

L’huile de palme bientôt remplacée par Substipalm ?
Depuis longtemps Greenpeace dénonce l’utilisation de l’huile de palme, la moins chère au monde et la plus consommée…

Utilisée dans l’industrie agroalimentaire et pourtant décriée du fait de la déforestation qu’elle entraîne, l’huile de palme pourrait être remplacée d’ici peu par un nouveau procédé très prometteur 100% tournesol mais encore gardé secret. En effet, dans le cadre de l’appel à projet Easynov 2013 destiné notamment à soutenir l’innovation dans les industries agro-alimentaires, la Région Occitanie / Pyrénées- Méditerranée a retenu le projet «Substipalm» à hauteur de 308 000 euros.
Ce projet est porté par les entreprises Nataïs, leader européen sur le marché du popcorn, et Poult en partenariat avec le laboratoire des Interactions Moléculaires et Réactivité Chimique et Photochimique (IMRCP – CNRS – Université III Toulouse – Paul Sabatier).
Initié en janvier 2014 et finalisé en novembre 2016.

Des pop-corns et des biscuits sans huile de palme

Ce projet avait pour objectif de trouver une alternative à l’huile de palme dans les procédés de fabrication du pop-corn et des biscuits.
Les recherches portées par le consortium ont permis des avancées remarquables dans le domaine et ont obtenu des résultats particulièrement prometteurs. Une demande d’agrément est en cours auprès de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).
Une solution de substitution pourra ensuite être commercialisée par les entreprises. Nataïs est en train d’engager une phase de pré-industrialisation pour valider les process et devra ensuite adapter ses installations industrielles.
L’entreprise prévoit un plan d’investissement en cours d’élaboration. « Nous pensons être prêts pour le début de l’année 2018 » a confié Michael Ehmann au site d’information Industrie Techno.

La possibilité d’utiliser l’huile de tournesol

« La réussite de ce projet est d’abord liée à la collaboration fructueuse que Nataïs a développé avec l’IMRCP, mais aussi avec la société Poult, avec qui nous avons réalisé un réel travail d’équipe. Les résultats de ce programme de recherche vont, après validation des derniers points techniques, certainement renforcer notre positionnement et notre différenciation sur le marché. Ce renforcement est lié à la très bonne image de l’huile de tournesol d’un point de vue nutritionnel et aussi de l’impact environnemental.
La possibilité d’utiliser de l’huile de tournesol nous ouvre aussi la perspective d’une production locale et d’une intégration de la filière régionale. Cette démarche est en harmonie avec l’éthique de Nataïs, très attachée à la valorisation des ressources locales», a déclaré Michael Ehmann, président de la société Nataïs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend