Aller directement au contenu

Agro voice L’industrie agroalimentaire, un secteur qui recrute !

S’il est un secteur dynamique dans le marché de l’emploi, c’est bien celui de l’industrie agroalimentaire française où les grands groupes côtoient de nombreuses PME implantées un peu partout en France. Le secteur qui transforme les produits issus de l’agriculture ou de la pêche en denrées alimentaires à destination de la consommation, emploie plus de 460 000 personnes sur …

L’industrie agroalimentaire, un secteur qui recrute !
Le saviez-vous ? Gowork permet aux salariés de nombreux secteurs, de donner leur avis sur leurs employeurs et ce de manière anonyme.

S’il est un secteur dynamique dans le marché de l’emploi, c’est bien celui de l’industrie agroalimentaire française où les grands groupes côtoient de nombreuses PME implantées un peu partout en France.

Le secteur qui transforme les produits issus de l’agriculture ou de la pêche en denrées alimentaires à destination de la consommation, emploie plus de 460 000 personnes sur le territoire réparti dans plus de 17 000 entreprises. Le secteur qui génère également 2,4 millions d’emplois indirects grâce à ses sous-traitants, occupe une place importante dans le secteur de l’agriculture et offre de nombreuses opportunités professionnelles au service du consommateur, de son alimentation et de la qualité des produits, en mettant à profit des innovations technologiques et en veillant au respect des nomes environnementales.

Ces dernières années, environ 70 000 personnes ont été recrutées annuellement. Parce que l’innovation y est permanente pour répondre aux nouvelles tendances de consommation, le secteur embauche en effet en permanence. Ancré dans les territoires, il est également fournisseur d’emploi local. Il faut dire également que l’industrie agroalimentaire est l’une des plus importantes sur le marché européen après l’Allemagne.

Plus de 80 métiers accessibles, du CAP à Bac +5

Répartie en huit grandes familles de produits tels que la viande, le lait, le sucre, les produits alimentaires élaborés, les produits à base de céréales, les huiles, les produits alimentaires divers, les boissons et alcools, l’industrie agroalimentaire couvre ainsi de nombreuses activités et tout autant de métiers. Malheureusement, bien souvent, les métiers liés à ce secteur souffrent pour certains, d’un déficit d’image.

De la production au conditionnement, en passant par la maintenance, la qualité, la logistique, de la recherche au développement en passant par le marketing et le commercial, les métiers sont donc très diversifiés et variés.

Plus de 80 métiers sont ainsi accessibles, du CAP à Bac +5. De la conception de nouvelles recettes à l’achat de matières premières à l’expédition du produit fini, en passant par le contrôle de la qualité ou du respect de la chaîne du froid, la maintenance des machines…, de nouveaux métiers ont également fait leur apparition ces dernières années.

Avec l’automatisation des processus de production, l’élaboration des produits fabriqués toujours plus poussée, le respect des normes strictes en matière d’hygiène et de traçabilité et la transition écologique, les industriels veulent du personnel de plus en plus qualifié afin de répondre aux enjeux et défis de ce secteur très réglementé. Il est ainsi demandé aux équipes d’être plus autonomes, responsables, efficaces. Les entreprises agroalimentaires recherchent désormais des professionnels formés, capables d’intervenir lors des différentes phases de fabrication des denrées alimentaires, mais aussi  lors de l’achat des produits jusqu’à leur transformation. La recherche, le contrôle qualité, ou encore la partie marketing et commercialisation sont des domains qui nécessitent également rigueur et professionalisme.

Les profils prisés

Grandes forces du secteur, si la diversité des métiers et la richesse des postes à pourvoir permettent de réelles perspectives, l’industrie agroalimentaire a cependant régulièrement des difficultés à recruter. C’est le cas par exemple dans la production avec les postes de conducteur de ligne, opérateur de transformation des viandes, conducteur d’installations automatisées ou boucher. C’est pourtant dans cette expertise que la majorité des emplois est demandée, notamment des opérateurs et des techniciens à qui l’on demande d’être de plus en plus qualifiés afin de répondre entre autres, à l’automatisation croissante des procédés de fabrication ou encore la maîtrise des exigences réglementaires de sécurité alimentaire. En production, les recruteurs sont donc en attente de personnes ayant des compétences techniques organisationnelles, de management et relationnelles.

Par ailleurs, les industries alimentaires ont aussi des besoins croissants de professionnels de la maintenance afin d’entretenir et réparer les installations, mais aussi de logisticiens dans le domaine du transport et du stockage des marchandises, et de personnes afin d’assurer le contrôle et la qualité des produits.

Les métiers de la maintenance et de l’automatisation recherchent également des ouvriers niveau Bac ou de techniciens à Bac +2/3 (techniciens, chefs de projet, automaticiens). On attend de ces derniers, un sens de l’organisation, des compétences techniques en équipements et maintenance industriels, ainsi qu’une force de proposition aux améliorations du fonctionnement des lignes de production. Pour les achats, les qualités de négociateur seront bien sûr indispensables.

Autres profils prisés des entreprises du secteur : les préparateurs de commande, acheteurs, responsables coordinateurs logistiques, contrôleurs qualité, commerciaux ou techniciens en laboratoire et Recherche et développement (R&D) et toute la partie supports avec le marketing et l’informatique. En Recherche et développement, l’industriel priviligiera l’ouverture d’esprit, la créativité, la capacité d’adaptation, la communication ainsi que la rigueur. Concernant le domaine de la qualité, de l’hygiène et de la sécurité, le candidat devra posséder des compétences liées au process et connaître les différentes normes du secteur, telles que l’ISO, l’IFS, l’HACCP. Les commerciaux quant à eux devront être capables d’assurer la vente auprès des grandes surfaces notamment.

Satisfait ou non de votre employeur ? Dites-le de manière anonyme !

Vous l’aurez compris, les métiers de la chaîne alimentaire ont des besoins importants en recrutement. Qu’ils soient en lien avec la recherche, l’innovation, le contrôle qualité, l’hygiène l’ingénierie ou encore la logistique, les choix sont nombreux et variés Si vous correspondez à l’un des profils recherchés dans le secteur de l’agroalimentaire, que vous avez envie de rejoindre ce secteur et relever les défis de demain, il ne vous reste plus qu’à choisir votre futur employeur. Si celui-ci sera déterminé par les conditions d’emploi qu’il propose, il est également intéressant de connaître les avis sur les entreprises, PME ou les avis d’entreprises renommées, des salariés ayant travaillé pour ces dernières, en consultant le web où de nombreux sites vous proposent d’échanger des expériences sur ces différentes entreprises.

Ainsi, sur GoWork, par exemple, les utilisateurs peuvent donner anonymement leur avis, dans le respect des termes et conditions du site. Ce processus très simple et transparent d’ajout de commentaires, vous permet d’expliquer si vous êtes satisfait de votre employeur de manière anonyme, ce qui peut aider le consultant en recherche d’emploi dans sa démarche et son choix.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend