Aller directement au contenu

L’industrie alimentaire belge veut devenir plus durable

Parce que de plus en plus de consommateurs belges sont sensibles à la durabilité lorsqu’ils achètent des produits alimentaires, Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, a élaboré avec ses membres, les réponses du secteur dans une nouvelle roadmap de développement durable pour l’industrie alimentaire belge, à l’horizon 2025 et au-delà, articulée autour de 4 piliers et 15 thèmes. …

L’industrie alimentaire belge veut devenir plus durable
« La roadmap de développement durable va bien plus loin qu’un simple rapport de développement durable. Elle montre le chemin avec un plan par étapes basé sur 4 piliers, 15 thèmes et un plan d’action pour réaliser 32 ambitions concrètes à l’horizon 2025 et au-delà. Ce sera la boussole avec laquelle nos entreprises alimentaires, dont de nombreuses PME, pourront élaborer leur propre stratégie de développement durable » explique Ann Nachtergaele, Sustainability coordinator chez Fevia.

Parce que de plus en plus de consommateurs belges sont sensibles à la durabilité lorsqu’ils achètent des produits alimentaires, Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, a élaboré avec ses membres, les réponses du secteur dans une nouvelle roadmap de développement durable pour l’industrie alimentaire belge, à l’horizon 2025 et au-delà, articulée autour de 4 piliers et 15 thèmes. Partant de la question « Que mangerons-nous demain ? », le secteur veut prendre l’initiative de rendre, avec les consommateurs, les partenaires de la chaîne et d’autres parties prenantes le système alimentaire plus durable. La roadmap de développement durable contient un plan d’action avec lequel les entreprises alimentaires belges et leurs 95 000 food heroes veulent réaliser, dans les années à venir, pas moins de 32 ambitions concrètes. Elle la lance avec une campagne autour de la question « Que mangerons-nous demain ? ».

4 piliers et 15 thèmes avec 32 ambitions concrètes

« C’est une question que nous nous posons tous chaque jour, mais pour nous, c’est aussi une question à plusieurs niveaux. Comment garantir des aliments et des boissons savoureux, diversifiés, innovants, abordables et durables, aujourd’hui et demain ? En tant qu’industrie alimentaire, nous sommes déterminés à jouer un rôle de premier plan dans la création d’un système alimentaire durable avec les autres partenaires de la chaîne et parties prenantes. Avec cette roadmap, nous montrons que nous prenons les choses au sérieux », déclare Bart Buysse, CEO de Fevia.

Ann Nachtergaele, Sustainability coordinator chez Fevia, explique la roadmap de développement durable : « La roadmap de développement durable va bien plus loin qu’un simple rapport de développement durable. Elle montre le chemin avec un plan par étapes basé sur 4 piliers, 15 thèmes et un plan d’action pour réaliser 32 ambitions concrètes à l’horizon 2025 et au-delà. Ce sera la boussole avec laquelle nos entreprises alimentaires, dont de nombreuses PME, pourront élaborer leur propre stratégie de développement durable, conformément aux Sustainable Development Goals des Nations Unies. Chez Fevia, nous sommes prêts à les y aider».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend