Aller directement au contenu

L’Observatoire PME-Grande Distribution présente ses premiers résultats

La FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) et la FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution) œuvrent depuis de nombreuses années à l’élaboration de relations pérennes et harmonieuses entre les PME et la Distribution. Elles se sont engagées durablement en matière de relations commerciales, dans une politique volontariste de coopération avec les PME. Après de nombreux …

L’Observatoire PME-Grande Distribution présente ses premiers résultats
Le recul des MDD constituerait un facteur de déstabilisation pour les entreprises.

La FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) et la FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution) œuvrent depuis de nombreuses années à l’élaboration de relations pérennes et harmonieuses entre les PME et la Distribution.
Elles se sont engagées durablement en matière de relations commerciales, dans une politique volontariste de coopération avec les PME.
Après de nombreux accords entre distributeurs et industriels, après avoir mis en place un observatoire des prix et marges et lancé un guide des bonnes pratiques c’est dans ce contexte de collaboration commune et fructueuse que la FEEF et la FCD dévoilent les premiers chiffres de l’Observatoire PME-Grande-Distribution. L’observatoire s’est tout particulièrement attaché à l’élaboration d’indicateurs communs relatifs au rôle des PME dans l’offre GMS (grandes et moyennes surfaces). Une analyse spécifique a été réalisée sur les Marques Nationales (MN) et Marques de Distributeur (MDD), avec une segmentation fournisseur PME, TPE, ETI, Groupes. Un accent particulier a été porté sur les segments premium et bio.
Ces premiers résultats feront l’objet d’un suivi régulier et tâcheront d’apporter des informations nouvelles concernant les fournisseurs de MDD (Marques de Distributeurs).

Un recul des MDD

Selon l’Institut Nielsen qui a mené ces travaux, si les marques des PME et TPE continuent de contribuer fortement à la croissance des GMS (Grandes et Moyennes Surfaces), le recul des MDD constitue cependant un facteur de déstabilisation pour ces entreprises.
En 2014, selon l’institut, les marques des TPE, ETI et PME contribuaient à 60% de la croissance des GMS, en 2015 à 66%. En 2016, le chiffre serait de 84%. Près de 75% des références fournies par les TPE, PME et ETI françaises sont des produits milieu et haut de gamme.
De plus, ces entreprises représentent 57% de l’offre bio. Par ailleurs, l’augmentation de petits fournisseurs a provoqué une baisse du nombre de produits par fabricant.
Selon Nielsen, les MDD premium et bio seraient un levier de croissance pour les entreprises. Celles-ci représenteraient ainsi 67% du chiffre d’affaires de la MDD prémium contre 60% pour la MDD standard.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

10 innovations dans le froid

Suivre et tracer les cycles de refroidissement rapide et de surgélation Acfri, fabricant français, spécialiste des cellules de refroidissement rapide et de surgélation …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend