Aller directement au contenu

Loïc Gouello, le médiateur dans la crise de la viande.

Cet inspecteur général au ministère est désormais chargé par le ministre de l’agriculture de désamorcer la crise. Pour cela, une nouvelle réunion de l’interprofession bovine a été annoncée pour ce matin à laquelle le médiateur participera, comme toutes celles à venir.

Cet inspecteur général au ministère est désormais chargé par le ministre de l’agriculture de désamorcer la crise. Pour cela, une nouvelle réunion de l’interprofession bovine a été annoncée pour ce matin à laquelle le médiateur participera, comme toutes celles à venir. Cette réunion est à l’initiative de M. LeMaire en vue du déblocage des abattoirs du groupe Bigard. Jean-Paul Bigard, patron du groupe et président du Syndicat national des industriels de la viande s’est engagé lundi devant le ministre à participer personnellement aux réunions de l’interprofession, présence qu’il n’assurait plus depuis quelques semaines. Rappelons que Bigard, principale cible des éleveurs, est une entreprise familiale fondée en 1968, qui a su en 50 ans passer du statut de PME régionale à celui de numéro 1 du steak haché en France. Le groupe représente 17 000 salariés et dispose de 41 sites assurant une production annuelle de plus d’un million de tonnes de viandes de veau, porc, boeuf, et agneau, commercialisées sous les marques Bigard, Charal, et Valtero.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend