Aller directement au contenu

Loyez, la fin d’une référence dans la charcuterie chevaline ?

La société Loyez-Salaisons de Carvin est à vendre. Son patron, Olivier Naye, l’a annoncé ce mercredi 11 mai. « Il y a un beau savoir-faire à reprendre, on a encore de belles parts de marché. On fait six tonnes par semaines, et nos clients sont très contents, et très fidèles... » Fondée en 1975, la société a connu des …

La société Loyez-Salaisons de Carvin est à vendre. Son patron, Olivier Naye, l’a annoncé ce mercredi 11 mai. « Il y a un beau savoir-faire à reprendre, on a encore de belles parts de marché. On fait six tonnes par semaines, et nos clients sont très contents, et très fidèles… » Fondée en 1975, la société a connu des années fastes, se faisant une réputation dans le saucisson de cheval. « Comme me l’a dit un jour un responsable de rayon dans un hyper, les clients ne veulent pas d’un produit de substitution, ils vont l’acheter une fois mais pas deux… » explique Olivier Naye. Les clients sont attachés à la marque ce qui a permis à la société de faire face à la concurrence belge et allemande, jusqu’à ces dernières années. Mais en 2007, la société est mise en liquidation par le tribunal de Béthune. La mairie de Carvin fait pression et le tribunal fini par accepter l’offre de reprise de Régis Naye, père d’Olivier Naye. Mais les salaisons Loyez doivent faire face à un coup dur supplémentaire : l’ancien directeur est parti produire en Belgique sous le nom Loyez-Salaisons ! Deux ans et un procès plus tard, les chiffres remontent. Coup du sort ou non, l’associé d’Olivier Naye quitte le navire, emportant avec lui un gros client. En septembre 2010, la société est placée en redressement.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend