Aller directement au contenu

LSDH et Paprec s’associent dans le recyclage de bouteilles en PET opaque alimentaire

Petit à petit le PET opaque tend à remplacer le PEHD, Paprec et LSDH s'associent et lancent leur filière de recyclage de PET opaque en boucle fermée.

LSDH et Paprec s’associent dans le recyclage de bouteilles en PET opaque alimentaire
Petit à petit le PET opaque tend à remplacer le PEHD, Paprec et LSDH s’associent et lancent leur filière de recyclage de PET opaque en boucle fermée.

L’usage du PET opaque blanc augmente et tend à remplacer le PEHD dans les emballages alimentaires (notamment pour les bouteilles de lait). Il atteint désormais un taux significatif. LSDH, le spécialiste du conditionnement en bouteille de lait PET et Paprec, le leader français du recyclage plastique, en partenariat avec la grande distribution, développent au plan technique et commercial une filière dédiée, pour fabriquer de nouvelles bouteilles de lait en PET opaque à partir de matière recyclée.

Largement utilisés jusqu’à présent pour les emballages et les bouteilles, le PEHD (Polyéthylène haute densité – pour les bouteilles de lait par exemple) et le PET (Polyéthylène téréphtalate – pour les bouteilles d’eau) clair ou coloré, bénéficient de filières industrielles de recyclage bien installées.

Le PET opaque : un matériaux qui s’impose

La nouvelle matière première obtenue est utilisée suivant le matériau et sa couleur pour fabriquer textiles, bouteilles et tubes ou être réinjectée dans de nouvelles pièces en plastique. Le PET opaque est un matériau nouveau qui est monté rapidement en puissance parce qu’il demande moins de matière plastique pour la mise en œuvre, qu’il permet de supprimer l’opercule aluminium, et enfin que son process est plus économe en eau et énergie. A ce jour, on le retrouve dans les flacons pour détergent ou bouteille alimentaire, remplaçant à cette occasion le PEHD.

Le groupe Paprec, principal acteur du recyclage plastique en France et LSDH, spécialisé dans l’élaboration et le conditionnement en brique ou bouteille de liquide alimentaire, ont ainsi décidé de s’allier pour mettre au point une filière de recyclage en boucle fermée de ces nouveaux plastiques. L’objectif : fabriquer de nouvelles bouteilles de lait en PET opaque à partir de bouteilles PET opaque post-consommation. Les deux partenaires créent une société commune dédiée à cette nouvelle activité. Ils viennent par ailleurs de répondre, en partenariat avec Carrefour, à un des appels à projet lancés par Eco-Emballages pour la création d’un pilote permettant de valider la viabilité technique et économique de ce projet à l’échelle nationale. Le premier distributeur alimentaire français a en effet pris la décision de participer à cette démarche afin de pouvoir proposer à ses clients, des bouteilles de lait Carrefour avec ce nouvel emballage, dès que l’ensemble des contrôles sanitaires nécessaires auront été validés. Autour de ce projet, le partenariat s’étend à la Laiterie Saint-Père, PDG Plastiques et SGT, qui partagent les mêmes objectifs et contribueront à cette démarche.

Une nouvelle filière pour un process minutieux

La nouvelle filière développée par la joint-venture entre LSDH et Paprec consiste à :

– mettre au point le process nécessaire au sur-tri du PET opaque blanc dans une usine dédiée. Le PET opaque blanc deviendra une nouvelle sorte à part triée à cette occasion

– développer la régénération de ce PET opaque pour en faire une matière première apte au contact alimentaire

– créer des emballages

– bouteilles de lait

– mélangeant matière vierge et matière recyclée, qui soient adaptés aux demandes des consommateurs.

« Le recyclage était dans l’impasse avec la montée en puissance du PET opaque dans le flux des emballages. Les opacifiants utilisés dans le PET opaque ne permettent pas de l’intégrer dans les filières de transformation de plasturgie existantes pour le PET coloré. En effet, ils ne répondent pas au besoin de transparence pour les applications emballages et rendent inutilisable la fibre textile, car elle devient cassante. La filière de boucle fermée que nous ambitionnons de développer représente une sortie par le haut de cette difficulté : elle garantit une capacité pérenne à utiliser le matériau dans une application valorisante. Le développement de cette nouvelle filière repose sur une technique de pointe, que nous maîtrisons dans nos usines, et sur la confiance de l’ensemble des acteurs de la chaîne, de la conception à la distribution. Les acteurs industriels ont répondu présent autour de notre projet, qui représente une vraie avancée environnementale », signale Sébastien Petithuguenin, Directeur Général de Paprec Recyclage.

« Après réalisation de préformes par un de nos fournisseurs, nous allons refaire de nouvelles bouteilles à partir de celles récupérées dans la collecte sélective. Nos bouteilles de lait auront ainsi une seconde vie : il s’agit là d’un réel cercle vertueux, emblématique de l’économie circulaire complète que nous avons l’ambition de construire », poursuit Emmanuel Vasseneix, Président du Groupe LSDH. « Nous sommes en veille constante sur les innovations qui permettent de limiter l’impact sur l’environnement de nos activités. Notre stratégie s’inscrit en effet dans le cadre d’une performance globale, alliant les aspects économiques, sociaux et environnementaux. »

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend