Aller directement au contenu

Madrange, le plan de reprise d’Aoste.

Le groupe Aoste s'intéresse de près aux jambons Madrange, qui connaissent de lourdes pertes financières. Selon Les Echos, Aoste devait présenter vendredi dernier son projet de reprise aux pouvoirs publics, sous le contrôle du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Le projet, consisterait à fusionner les activités de jambon

Le groupe Aoste s’intéresse de près aux jambons Madrange, qui connaissent de lourdes pertes financières. Selon Les Echos, Aoste devait présenter vendredi dernier son projet de reprise aux pouvoirs publics, sous le contrôle du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Le projet, consisterait à fusionner les activités de jambon cuit d’Aoste avec celles de Madrange pour créer une structure autonome, spécialisée dans les marques de distributeurs. Cette action intervient en pleine crise porcine, alors même que le groupe espagnol Campofrio, propriétaire d’Aoste, est en passe d’être repris par l’américain Smithfied, numéro un mondial de la charcuterie (huit milliards d’euros de chiffre d’affaires). La filière porcine française se montre inquiète face à la place grandissante de l’américain en Europe.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend