Aller directement au contenu

Manger de la Junk Food, c’est y être accro.

"Drogué par la « junk food »… La surconsommation de la « Junk Food » provoquerait la même dépendance que la drogue, selon une étude présentée à la dernière « Neuroscience Conference » (Chicago) et publiée dans l’édition on line de Nature Neuroscience.

« Drogué par la « junk food »… La surconsommation de la « Junk Food » provoquerait la même dépendance que la drogue, selon une étude présentée à la dernière « Neuroscience Conference » (Chicago) et publiée dans l’édition on line de Nature Neuroscience. Des scientifiques du Scripps Research Institute ont montré pour la première fois que les mêmes mécanismes moléculaires qui poussent à la toxicomanie expliquent une alimentation compulsive, poussant à l’obésité. Les chercheurs ont offert régulièrement à des rats de la nourriture hautement calorique (bacon, saucisse, gâteau, chocolat) en plus de leur nourriture habituelle, plus saine mais moins appétissante. Les animaux ont rapidement développé l’habitude de se suralimenter de façon compulsive, consommant davantage de nourriture grasse et calorique (junk food) jusqu’à devenir obèses. Le phénomène de dépendance dans le cerveau persiste pendant des semaines, même après reprise d’un poids normal par les rats concernés. »

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend