Aller directement au contenu

Mangez du concombre !

C’est le message que Légumes de France, la branche maraîchère de la FNSEA, souhaite faire passer. Jacques Rouchaussé, le secrétaire général de l’organisation, demande au gouvernement et aux élus de « rassurer le consommateur sur la qualité des concombres produits en France ». Une délégation de producteurs s’est présentée à l’Elysée

C’est le message que Légumes de France, la branche maraîchère de la FNSEA, souhaite faire passer. Jacques Rouchaussé, le secrétaire général de l’organisation, demande au gouvernement et aux élus de « rassurer le consommateur sur la qualité des concombres produits en France ». Une délégation de producteurs s’est présentée à l’Elysée avec des cartons de concombres, mais personne n’a souhaité les recevoir. Bruno Le Maire, le ministre de l’Agriculture, les a finalement accueillis et a consommé une tranche de concombre devant les objectifs. A Madrid, autre action du même type des producteurs de fruits et légumes espagnols : une distribution gratuite de concombres. Il faut dire que les agriculteurs souffrent énormément des accusations précipitées de l’Allemagne contre les crudités, et que les volumes de vente sont loin d’être revenus à la normale. Les légumes bretons aussi ont subi des pertes, comme l’illustre l’entreprise Prince de Bretagne, qui perd actuellement 2 M€ par semaine.

Une bonne nouvelle néanmoins, les aides européennes, dont l’enveloppe initiale était de 150 M€, seront finalement plus conséquentes. Le commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Dalos, a annoncé : « j’ai décidé d’élargir le plan d’urgence à deux autres produits : courgettes et poivrons. J’ai également décidé d’augmenter le niveau de compensation de 30% à 50% du prix de référence », soit 210 M€ au total. Une nouvelle qui a de quoi réjouir. Tous les producteurs seront éligibles aux aides, mais ceux faisant partie d’organisations de producteurs pourront être plus largement remboursés, à hauteur de 70% du prix de référence, dont le calcul est jugé favorable aux agriculteurs. A cela s’ajouteront des aides des organisations, permettant à leurs producteurs d’atteindre le seuil des 100% de remboursement visé par l’Espagne et la France.

Les vidéos concernant la délégation de producteur de Légumes de France s’étant présentée à l’Elysée et la réponse de Bruno Le Maire sur le sujet des indemnisations des producteurs suite à la question posée par la députée Claude Greff sont disponibles dans les Médias de l’Agro.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend