Aller directement au contenu

Marks & Spencer fait son come-back en France !

La célèbre chaîne de distribution britannique vient de faire son retour en France, plus précisément au cœur de notre capitale, au 100, Avenue des Champs-Elysées.

La célèbre chaîne de distribution britannique vient de faire son retour en France, plus précisément au cœur de notre capitale, au 100, Avenue des Champs-Elysées. Cela fait approximativement une heure (soit une ouverture à 11h30) que le premier magasin de l’enseigne, de 1 400 m² répartis sur trois étages, propose des vêtements pour femme, de la lingerie et des produits alimentaires aux clients parisiens. Les nostalgiques de l’enseigne, qui avaient regretté son départ brutal il y a dix ans, se réjouissent de pouvoir à nouveau se régaler des scones et autres jellys britanniques.

 

De plus, selon l’AFP, Marks & Spencer va ouvrir trois autres magasins plus grands situés dans les centres commerciaux So Ouest (Levallois-Perret, 92), Beaugrenelle (près de la Tour Eiffel) et Aéroville (près de Roissy, 95). « Deux autres boutiques Marks & Spencer sont également en cours de négociation à Paris », selon le groupe, et ce dernier « cherche actuellement des sites pour ouvrir des magasins Simply Food dans la capitale et alentours ».

Le distributeur s’est également offert un site marchand français depuis octobre.

 

Reste à savoir si Marks & Spencer parviendra à faire oublier aux français son départ précipité dix ans plus tôt. Le groupe avait alors fermé 18 sites français et licencié 1 700 salariés. L’annonce avait déclenché un conflit social qui avait duré des mois et avait été très médiatisé. L’ancien PDG du groupe, Luc Vandevelde, avait même été condamné en 2005 à 3 750€ d’amende pour entrave au Comité d’Entreprise (CE).

Depuis, les français ont adopté d’autres modes de consommation, favorisant le « snacking » et la restauration rapide haut de gamme, autrement dit les fers de lance de l’alimentaire de Marks & Spencer. Bernard Aimé, le secrétaire national de la Fédération des services CFDT, explique que « des clients avaient déploré leur départ, mais maintenant, ils ont pris d’autres habitudes de consommation ». Il souhaiterait également que les anciens salariés ayant eu « de grosses difficultés pour s’en sortir » soient priorisés pour les embauches.

Mais selon Bernard Boutboul, directeur du cabinet spécialisé Gira conseil, les parisiens devraient « faire une fête » au retour du géant britannique. Il a déclaré : « les consommateurs parisiens nous parlent régulièrement de [ses] sandwichs avec une certaine nostalgie ». Evelyne Chaballier, directrice des études économiques et prospectives à l’Institut Français de la Mode (IFM), ajoute : « s’ils apportent quelque chose au marché, on efface l’ardoise. Et les jeunes consommateurs ne se rappellent pas, ça fait dix ans ».

Alors, les français pardonneront-ils ou pas à Marks & Spencer ?

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend