Aller directement au contenu

Les ministres de l’Agriculture européens s’entendent sur l’avenir de la PAC

Les ministres de l’agriculture européens se sont réunis ce jour à l’invitation de la France pour réfléchir à l’avenir de la PAC, dans un contexte où l’agriculture européenne connaît des crises majeures depuis plusieurs mois.

Les ministres de l’Agriculture européens s’entendent sur l’avenir de la PAC
C’est fait. Les ministres de l’Agriculture, des Affaires sociales et du budget ont annoncé la signature de la convention d’objectifs et de gestion de la MSA.

A l’issue des travaux, Stéphane Le Foll s’est fait le porte-parole des attentes partagées pour conforter le projet européen et une politique agricole commune ambitieuse dotée de moyens à la hauteur des enjeux. Cette réunion inédite dans son format, associant les ministres et des représentants du parlement européen et hors cadre institutionnel classique, a été l’occasion de mesurer l’attachement de chacun à l’idée européenne et à une PAC forte, structurante et réactive.

Le besoin d’une PAC simplifiée

Les ministres ont souligné les enjeux d’une politique agricole commune pour répondre à des défis sans précédents : défi alimentaire, défis environnementaux et climatiques, défis économiques, défis sociaux et territoriaux. La succession de crises ces derniers mois appelle une approche commune renforcée car il n’est ni possible ni souhaitable de se contenter de gérer les effets des crises. Bien au contraire, la PAC doit être dans l’anticipation pour que la gestion soit plus efficace en donnant aux agriculteurs les moyens d’y faire face.

La répartition plus juste de la valeur ajoutée

Le ministre a indiqué que la réunion d’aujourd’hui avait vocation non pas à décider mais à tracer un chemin, et a rappelé qu’un conseil informel sous présidence Slovaque se tiendrait à Bratislava les 12 et 13 septembre prochains. Il se penchera spécifiquement sur la question d’une répartition plus juste de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne alimentaire au bénéfice des producteurs.

Stéphane Le Foll a indiqué : « tous les ministres présents ont rappelé leur attachement à la politique agricole commune au cœur du projet européen, au service des citoyens et des agriculteurs. Elle doit continuer à être un moteur d’intégration européenne ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend