Aller directement au contenu

Mutation de la grande distribution.

Les modes de consommations ont évolué : proximité, rapidité et équité sont les nouvelles demandes des consommateurs. Les grandes surfaces renvoient à présent des signes négatifs : trop grandes, trop chères, trop de temps pour faire ses courses… Les nouveaux vecteurs de croissances sont désormais les drives

Les modes de consommations ont évolué : proximité, rapidité et équité sont les nouvelles demandes des consommateurs. Les grandes surfaces renvoient à présent des signes négatifs : trop grandes, trop chères, trop de temps pour faire ses courses… Les nouveaux vecteurs de croissances sont désormais les drives, où le consommateur passe commande par internet et réceptionne sa commande auprès de l’enseigne, et les magasins de proximités « nouvelle génération » aménagées par des décorateurs ou des designers. Philippe Moati, directeur de recherche au Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) et spécialiste du commerce et de la grande distribution, estime que la « consommation de masse » n’est plus d’actualité. Le mode de consommation tend à présent vers « un commerce de précision », adapté à chaque consommateur.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend