Aller directement au contenu

Nestlé Waters cède son eau Quézac

Nestlé s'apprête à céder sa filiale Nestlé Waters, qui embouteille notamment l'eau de Quézac.

Nestlé Waters cède son eau Quézac
Après Davigel, c’était Nestlé Waters qui était à vendre. Finalement, cette vente serait en stand-by.

Davigel le mois dernier, Quézac ce mois-ci. Nestlé Waters France serait entré en négociations exclusives pour céder sa filiale Nestlé Waters Supply Centre, qui exploite la source d’eau de Quézac en France, d’après nos confrères des Echos.

Un potentiel repreneur déjà connu

Nestlé continue à revendre ses filiales, cette fois c’est Nestlé Waters France, qui est à vendre. La filiale exploite notamment la source d’eau pétillante Quézac. D’après nos confrères des Echos, il y aurait déjà un acheteur potentiel : l’homme d’affaires Eric Besson, expert immobilier, mais aussi propriétaire des Sources du Pestrin (Ardèche).

Faire de Quézac une eau « haut de gamme »

Bien que l’information ait circulé en début d’année dans les lignes d’embouteillage de Quézac, l’inquiétude pointe toujours chez les 70 salariés qui ne connaissent pas encore les conditions de reprise. Toujours selon Les Echos, le repreneur souhaiterait repositionner Quézac comme « eau haut de gamme ». Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend