Aller directement au contenu

Nouvelles références pour les valeurs nutritionnelles.

Publiées pour la première fois en 1993, les valeurs nutritionnelles de référence (VNR) sont en cours de révision par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avec prise en compte des maladies chroniques, sur demande de la Commission européenne. Un travail qui intéressant pour l’étiquetage des produits alimentaires.

Publiées pour la première fois en 1993, les valeurs nutritionnelles de référence (VNR) sont en cours de révision par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avec prise en compte des maladies chroniques, sur demande de la Commission européenne. Un travail qui intéressant pour l’étiquetage des produits alimentaires. Pour l’heure, seuls des avis sur les VNR pour les glucides, les fibres alimentaires, les matières grasses et l’eau ont été émis.

  • Apports glucidiques : définition d’un intervalle acceptable, appelé intervalle d’apports de référence, compris entre 45 % à 60 % de l’apport énergétique total. Aucun apport spécifique ou limite supérieure n’est fixés pour les apports en sucres (sucres ajoutés et totaux) par manque de preuves scientifiques établissant un lien entre des apports élevés en sucres et la prise de poids, les déficiences en macronutriments ou la carie dentaire.
  • Apports en fibres : apport acceptable fixé à 25 grammes par jour. Il correspondrait à un apport suffisant pour le maintient d’un fonctionnement intestinal normal.
  • Apports en matières grasses : l’EFSA conseille un intervalle de référence entre 20 % et 35 % de l’apport énergétique quotidien. Un intervalle pour lequel, aucune déficience nutritionnelle ou effet indésirable n’a été constaté. L’apport en acides gras saturés et en acide gras trans doit être aussi faible que possible. Aucune valeur spécifique n’est recommandée pour les apports en acides gras mono et polyinsaturés. Quant aux oméga-3 à longue chaîne, leur apport quotidien a été fixé à 250 mg par jour.
  • Apport en eau : 2,0 litres/jour pour les femmes et  2,5 litres/jour pour les hommes en moyenne. Les VNR concernant l’énergie, les protéines, les vitamines et les minéraux sont en cours d’élaboration.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend