Aller directement au contenu

Nouvelles suppressions de postes chez une filiale de Lactalis.

La société Fromagère de Xertigny, filiale de Lactalis située dans les Vosges, avait déjà vu l’an dernier 42 de ses postes supprimés lors de l’arrêt de sa production de fromages « ovales », transférée en Ille-et-Vilaine. Elle ne s’attendait donc pas à l’annonce faite lors du comité d’entreprise du jeudi 25 août 2011

La société Fromagère de Xertigny, filiale de Lactalis située dans les Vosges, avait déjà vu l’an dernier 42 de ses postes supprimés lors de l’arrêt de sa production de fromages « ovales », transférée en Ille-et-Vilaine. Elle ne s’attendait donc pas à l’annonce faite lors du comité d’entreprise du jeudi 25 août 2011, où la direction a expliqué que la production de fromages à pâte molle du site cessera d’ici au premier trimestre 2012. Conséquence directe de cette décision : 128 des 162 emplois actuels du site seront supprimés.

  • « Le marché des pâtes molles est en baisse et nous devons, pour rester compétitifs, recentrer l’ensemble de nos productions sur des sites plus performants » : voilà la justification de Lactalis, énoncée par Michel Nallet, responsable de la communication du groupe.
  • Ce dernier a néanmoins précisé que des propositions de reclassement dans d’autres sites du groupe seront faites, dont certaines à 60 km du site de la Fromagère de Xertigny, à Corciaux dans les Vosges également, aux personnes concernées par la mesure.

Au final, seules la collecte de lait et la première transformation, nécessitant 34 salariés, seront maintenues sur le site. L’annonce, bien entendu, a eu du mal à passer auprès des salariés. Lactalis emploie 52 000 salariés dont seulement 15 000 en France et continue donc sa politique d’écrémage. Le groupe a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros dont 26% en France.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend