Aller directement au contenu

O104:H4 : une cellule de crise est activée.

Hier, jeudi de l’Ascension, l'Allemagne déplorait plus de 2000 cas de contamination à Escherichia coli entero-hémorragique (Eceh) O104, dont 500 qui se manifestaient par un syndrome hémolytique et uréique (SHU) soit 25% des cas. Du côté des victimes, le bilan s’alourdit également : 18 personnes sont décédées

Hier, jeudi de l’Ascension, l’Allemagne déplorait plus de 2000 cas de contamination à Escherichia coli entero-hémorragique (Eceh) O104, dont 500 qui se manifestaient par un syndrome hémolytique et uréique (SHU) soit 25% des cas. Du côté des victimes, le bilan s’alourdit également : 18 personnes sont décédées (17 en Allemagne et 1 en Suède). Le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), basé à Stockholm, a confirmé les caractéristiques de la bactérie : E. coli O104:H4 (Stx2-positive, eae-négative, hly-négative, ESBL, aat, aggR, aap). Une souche qui n’avait « jamais été vue dans une épidémie auparavant » selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Tous les malades signalés en Allemagne, en Europe et aux Etats-Unis ont transité par l’Allemagne. Afin de surveiller l’évolution de la contamination bactérienne, le gouvernement français a activé « une cellule de crise qui réunit l’Institut de veille sanitaire, la Direction générale de la santé, la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes », a déclaré François Baroin. « Le gouvernement est mobilisé pour respecter le principe de précaution ». Un test développé par l’Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques (BfR) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) permettrait de détecter la bactérie Escherichia coli entero-hémorragique O-104:H4 par PCR (polymerase chair reaction). « Nous espérons que ce test contribuera à découvrir la source de la contamination par la souche O104:H4 de la bactérie Ehec et à retirer rapidement du marché les aliments à risque », a déclaré le directeur de l’Institut allemand, le Professeur Andreas Hensel.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend