Aller directement au contenu

OGM : La Russie interdit les cultures transgéniques sur son sol

Toujours décidé à répliquer aux sanctions imposées par les Etats-Unis et l'UE, après la crise ukrainienne, la Russie décide de fermer ses frontières aux cultures transgéniques. Et d'interdire ces OGM sur son sol.

OGM : La Russie interdit les cultures transgéniques sur son sol
La Russie prend des mesures qui s’inscrivent dans cette nouvelle Guerre Froide avec les Etats-Unis et interdisent les OGM. Une bonne nouvelle pour beaucoup cependant.

Le conflit ukrainien en fond, la Russie fait tout pour se détacher des Etats-Unis. Cette fois, le pays des Tsars s’attaque aux cultures transgéniques et les interdits. L’empire Mosanto et la suprématie des Etats-Unis dans le secteur semblent être les principales motivations de la Russie pour dire « non ». 

Bien décidés à rejeter tout ce qui vient des Etats-Unis, la Russie prend, néanmoins, une décision qui ravit bon nombre de militants anti-OGM dans le monde.

Vous l’aurez compris, l’Etat outre-Oural bannit définitivement les cultures transgéniques sur son territoire national. Ici, Poutine ne la joue pas forcément militant, lui, mais c’est plutôt en guise de représailles que cette décision, inattendue, est tombée.

Les OGM, symbole des Etats-Unis

« Si les Américains aiment manger des produits contenant des OGM, qu’ils en mangent. Nous n’avons pas besoin de le faire, nous avons assez d’espaces et la possibilité de produire des aliments biologiques », avait déclaré en avril dernier, Dimitri Medvedev, selon RT.com.

Une attaque assez parlante. La Russie s’est, néanmoins, officiellement engagée à interdire tous les OGM sur son territoire qu’ils soient produits ou importés, un nouveau combat porté par Poutine jusque devant l’organisation mondiale du commerce (OMC).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend