Aller directement au contenu

Oranges et autres agrumes, des anti-AVC avérés !

La revue scientifique britannique Stroke publie les résultats d’une étude menée à partir de données collectées auprès de 70 000 femmes américaines pendant 14 ans.

La revue scientifique britannique Stroke publie les résultats d’une étude menée à partir de données collectées auprès de 70 000 femmes américaines pendant 14 ans.

Ainsi, grâce aux antioxydants qu’ils contiennent, les agrumes, et notamment les oranges et les pamplemousses, participeraient à la réduction du risque d’accident vasculaire cérébral ischémique, plus connu sous le nom d’AVC.

Les flavanones, l’un des six types de flavonoïdes consommés couramment, seraient à l’origine de cet effet. Les chercheurs de l’Université d’East Anglia à Norwich ont ainsi constaté que les sujets ayant dans leur alimentation un taux plus élevé en flavanone avaient un risque d’AVC inférieur de 19% comparativement aux autres participants de l’étude.

Or, lesdites flavanones provenaient principalement des jus d’orange et de pamplemousse consommés (63%). Les chercheurs précisent toutefois que les fruits frais sont les meilleures sources de flavanones. D’autres études complémentaires seront menées pour approfondir ces résultats.

 

Source agro-media.fr avec la revue Stroke.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend